Prise de kilos : ne pas grignoter la nuit

lu 4069 fois

Grignoter la nuit fait plus grossir que grignoter pendant la journée. Cette découverte aiderait à développer des stratégies thérapeutiques pour combattre le surpoids et l'obésité.

« Prise de kilos : ne pas grignoter la nuit » - Crédit photo : © Yuri Arcurs - istockphoto.com Jusqu’ici, les études en matière de régulation du poids se sont concentrées quasi-exclusivement sur la prise de calories et les dépenses énergétiques. En revanche, diverses études récentes réalisées sur des modèles animaux ont analysé le lien entre la régulation de l’énergie et le rythme circadien à des niveaux moléculaires, physiologiques et comportementaux.

Elles ont conduit à évoquer la possibilité selon laquelle le moment de prise des aliments, à lui seul, pourrait jouer un rôle dans le gain de poids. Une étude réalisée par Arbele et coll. (USA) chez des souris s’est penchée sur cette question. Elle a montré que manger pendant les heures normalement dévolues au sommeil ferait prendre plus de poids que manger pendant les heures normales de veille.

Bien sûr, il s’agit de souris et celles qui ont servi à l’étude sortent surtout la nuit. L’expérience a donc dû inverser les rythmes par rapport à celui des humains et nourrir les souris pendant le jour, alors qu’elles sont censées dormir. Il n’est donc pas facile de discerner si les résultats obtenus sont l’effet de l’heure ou celui de la lumière. Mais les résultats sont intéressants.

La compréhension du rôle du rythme circadien dans le gain de poids pourrait avoir d’importantes implications dans le développement de nouvelles stratégies thérapeutiques destinées à combattre l’épidémie d’obésité.

(D’après Arble DM, Bass J, Laposky AD et al. Circadian timing of food intake contributes to weight gain. Obesity (2009) doi:10.1038/oby.2009.264)

SOURCE : Diffu-Sciences

Cela pourrait vous intéresser

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s