Prince de Bretagne remet les « légumes anciens » oubliés au goût du jour

lu 5849 fois

Panais, topinambour, rutabaga, radis noir, navet boule d’or, betterave Chiogga, hélianthi, Oca du Pérou... autant de noms délicieusement poétiques pour des légumes ancestraux dont les saveurs retrouvées reviennent plus que jamais au goût du jour grâce à de nombreuses coopératives bretonnes rassemblées sous la marque Prince de Bretagne.

« Prince de Bretagne remet les « légumes anciens » oubliés au goût du jour » - Crédit photo : www.web-libre.org Aliments de substitution durant la seconde guerre mondiale, les « légumes anciens » s’offrent une nouvelle vie dans les plats les plus originaux et les plus festifs...

Très riche d’un point de vue nutritionnel, ces légumes racines étonnent par leurs formes et leurs saveurs originales qui inspirent particulièrement les grands chefs.

Plantes rustiques, les légumes anciens poussent facilement et le plus naturellement possible, sans développer de maladies. Ils sont de vrais alliés pour l’environnement et pour la santé. Depuis 2 ans, Prince de Bretagne a décidé de les remettre à l’honneur.

Les légumes à (re)découvrir

Le panais (d’octobre à février). Il ressemble à une carotte blanche et se prépare comme elle (râpé, bouilli, cru, au beurre, en beignet…). Son petit goût de noisette se marie particulièrement bien avec les viandes rôties.

Le topinambour (de novembre à février). Sa chair juteuse et sucrée rappelle à la fois le goût de la pomme de terre et de l’artichaut. On l’appelle d’ailleurs également «artichaut de Jérusalem». Vite cuit, il peut être préparé à la vapeur ou en purée pour accompagner les viandes. Le plus long est sans doute …de l’éplucher !

Le navet Riche en fibres et en vitamine C, il se déguste à la vapeur ou à l’eau en légume d’accompagnement, glacé au beurre ou caramélisé...

Le navet boule d'or (de septembre à février). C’est un véritable concentré de vitamines et d’oligoéléments (vitamines B, C, potassium, calcium…). Il se consomme cuit en accompagnement des viandes.

Le rutabaga (d’octobre à février). Il est rond comme le navet et son goût en est assez proche. Riche en fibres alimentaires, c’est l’allié de la digestion ! Il peut se consommer cru ou cuit (potage, purée, gratin, soufflé, ragoût …).

Les betteraves blaches, golden et Chiogga Variété à la chair sucrée, rose veinée de blanc. Elle se consomment cuites, crues ou râpées en vinaigrette.

Les carottes pourpres, blanches ou jaunes Des carottes de toutes les couleurs, naturellement !! Riches en antioxydants (grâce aux anthocyanes qu’elles contiennent), elles sont un vrai plaisir pour les yeux et pour les papilles.

Le radis noir Sa couleur extérieure lui a donné son nom. Sa chair blanche se consomme crue. Son goût poivré relève avec panache une salade composée. Il peut également se déguster râpé ou à la croque en sel. Une idée pour l’apéritif : des toasts de fromage blanc avec une rondelle de radis noir.

Le radis blanc Variété au goût très doux, il n’a rien à voir avec le petit radis rose et blanc que nous connaissons. Il peut se consommer cru ou cuit. Il est très souvent utilisé dans la cuisine japonaise.

L'Oca du Pérou Ces tubercules oblongs (de 3 à 5 cm) bosselés, de couleur jaune, peuvent se consommer crus ou cuits. Leur saveur se rapproche de celle de la pomme de terre et leur préparation cuite est identique (purée, vapeur, frits …).

L'hélianthi Les tubercules de l’hélianthi ressemblent aux topinambours. Très raffinés, ils se consomment crus ou cuits, sautés ou en gratin.

Des recherches dans des stations d’essai ont déjà permis de commercialiser 4 références l’an passé. Cette année, les betteraves blanches, golden et Chiogga, les carottes pourpres, blanches et jaunes, les radis blancs, l’hélianthi et l’Oca du Pérou viennent compléter cette gamme de terroir haute en couleur et en saveur ! Le conditionnement, en colis bois 5 kg (30x40) protégé par un complexe transparent permet de préserver leur fraîcheur.

SOURCE : Prince de Bretagne

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s