Prendre bon petit déjeuner n'aide pas forcément à perdre du poids

lu 7761 fois

Le rôle et l'importance de l'énergie du petit déjeuner dans l'apport énergétique total quotidien est sujet depuis longtemps à des résultats de recherches sur le sujet souvent contradictoires. Une nouvelle étude publiée dans le Nutrition Journal remet un peu d'ordre parmi toutes les idées reçues. Ainsi manger un petit déjeuner copieux peut effectivement aider à perdre du poids, mais seulement s'il est compensé par un apport calorique moindre pendant le reste de la journée, avec un déjeuner ou un dîner plus léger...

Alors que des recherches antérieures, selon la méthotologie utilisée, avaient déjà démontré qu'un apport plus important d'énergie au petit-déjeuner conduisait à une plus grande consommation énergétique globale, mais également qu'un petit-déjeuner contribuant de manière plus importante à l'apport énergétique global était associé à une consommation inférieure d'énergie quotidienne, le Dr. Volker Schusdziarra et ses collègues, du Centre Else-Kröner-Fresenius de médecine nutritionnelle à Munich, en Allemagne, ont cherché à évaluer ces résultats apparemment contradictoires de façon plus détaillée...

Ainsi leur étude a été menée sur plus de 300 personnes (280 sujets obèses et 100 de poids normal), qui ont été invités à tenir un journal alimentaire de ce qu'ils mangeaient habituellement durant 10 (sujets obèses) à 14 (sujets de poids normal) jours consécutifs. Au sein du groupe, certains participants prenaient un petit déjeuner copieux, parfois léger, ou parfois pas du tout.

Avec ou sans petit-déjeuner, pas de différence

L'étude, publiée dans le Nutrition Journal, a montré que les gens mangeaient la même chose pour le déjeuner et le dîner, indépendamment de ce qu'ils avaient consommé au petit déjeuner. Un petit déjeuner copieux, comportant en moyenne 400 calories de plus qu'un petit déjeuner normal, a abouti à une augmentation totale de calories consommées pendant la journée d'environ 400 calories.

La seule différence constatée est que les participants qui prennent le petit déjeuner s’abstiennent, en général, de collation en milieu de matinée, mais cela n’est pas suffisant pour compenser le surplus de calories consommé au petit déjeuner, indique le Dr. Volker Schusdziarra.

Il a aussi été démontré que les données de recherches antérieures suggérant que prendre un petit déjeuner copieux réduisait l'apport calorique total sur le reste de la journée étaient trompeuses, du fait de la méthotologie utilisée. En effet, ce sont bien les calories du petit-déjeuner en valeur absolue (et non pas proportionnelle) qui ont la plus forte influence sur l'apport énergétique quotidien..

L’étude conclut donc « qu'il n'y a rien de magique et que, malheureusement, dans la lutte pour la perte de poids, manger un bon petit-déjeuner doit quand même être compensé par un apport calorique moindre pendant le reste de la journée ». Ainsi en tenant compte de ces résultats, les sujets en surpoids et obèses prenant déjà un petit-déjeuner copieux devraient envisager la réduction des calories (en réduisant plutôt la densité énergétique) de celui-ci comme une première option simple pour améliorer leur bilan énergétique quotidien.

(D'après Volker Schusdziarra, Margit Hausmann, Claudia Wittke, Johanna Mittermeier, Marietta Kellner, Aline Naumann, Stefan Wagenpfeil and Johannes Erdmann. "Impact of breakfast on daily energy intake – an analysis of absolute versus relative breakfast calories". Nutrition Journal 2011, 10:5doi:10.1186/1475-2891-10-5)

Source : Alexandre Glouchkoff

SOURCE : Toute la diététique !

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s