Prébiotiques et probiotiques : en route vers les aliments-santé...

lu 10534 fois

Pour les professionnels de l'agroalimentaire, ce sont des « ingrédients fonctionnels ». Pour le consommateur, ce sont des substances un peu magiques, et présentes dans divers aliments. Que sont vraiment les prébiotiques et les probiotiques ? Et que peuton en attendre ?

Les prébiotiques, qu’est-ce que c’est ?

« Prébiotiques et probiotiques : en route vers les aliments-santé... » - Crédit photo : © Bauch-Haende - Fotolia.com Ce sont des substances non digestibles, susceptibles de stimuler la croissance ou l’activité des « bonnes » bactéries de l’intestin. La flore microbienne intestinale, en effet, nous protège contre les agressions d’autres microbes et joue un rôle immunitaire. Les prébiotiques sont utiles pour modifier favorablement l’équilibre microbien à l’intérieur de l’intestin.

Où trouve-t-on des prébiotiques ?

Les prébiotiques sont déjà présents, par exemple, dans le lait maternel. Ces éléments non digestibles sont aussi contenus à l’état naturel comme fibres, dans la chicorée, l’artichaut, l’oignon ou la banane... Ils sont utilisés par l’industrie agroalimentaire dans les produits light, pour diminuer le nombre de calories absorbées.

Et les probiotiques ?

Les probiotiques sont des micro-organismes vivants. Ingérés en quantité adéquate, ils peuvent avoir des effets bénéfiques sur l’organisme. Ce sont de « bonnes » bactéries réputées favorables à la santé, comme les bifidobactéries ou les lactobacilles.

Où trouve-t-on des probiotiques ?

Surtout dans les produits laitiers frais comme les laits fermentés et les yaourts fabriqués avec ces bactéries.

Que sait-on des bénéfices santé des pré et des probiotiques ?

On connaît surtout les effets directement favorables des probiotiques. Certains sont reconnus, d’autres sont encore à l’état de promesses et font l’objet de recherches très actives.

Quels sont les bénéfices reconnus des probiotiques ?

Ils facilitent le confort digestif (contre les douleurs, crampes, ballonnements...) et améliorent le transit intestinal. Ils sont utiles en cas de mauvaise digestion du lactose (le sucre du lait). Ils participent à la prévention de certaines diarrhées virales, bactériennes ou associées à la prise d’antibiotiques. Enfin, ils jouent un rôle dans le renforcement de l’immunité, vis-à-vis des allergies et des eczémas.

Quelles sont les recherches en cours ?

De nombreuses pistes sont explorées. On étudie les effets bénéfiques des probiotiques visà- vis de certaines maladies inflammatoires de l’intestin, comme la maladie de Crohn. On cherche aussi à savoir si les probiotiques pourraient avoir un effet anti-cholestérol et apporter une certaine protection cardiovasculaire, pourraient diminuer certaines infections respiratoires et prévenir certains cancers...

Sur quelles maladies portent les plus grands espoirs ?

On mise surtout sur un rôle préventif des probiotiques. Les domaines les plus prometteurs pour demain sont la prévention des rechutes des maladies inflammatoires intestinales, la prévention des allergies et peut-être aussi celle de l’obésité...

(Valorial, Lettre Nutrition santé n° 20.)

SOURCE : Centre de Recherche et d’Information Nutritionnelles

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s