Poursuite du Programme National Nutrition Santé : PNNS2

lu 6414 fois

Le Ministre de la Santé a chargé le professeur Serge Hercberg, vice-président du comité stratégique du PNNS, de faire des propositions, attendues fin janvier, pour la poursuite du PNNS en 2006-2010.

Lors d'une rencontre avec Serge Hercberg mi-décembre, le Président de l'ANIA a mis l'accent sur la nécessaire mise en place d'une réelle démarche partenariale associant tous les ministères concernés sous tutelle interministérielle, ainsi que tous les acteurs privés.

Ainsi, l'implication du secteur pour l'amélioration de l'équilibre alimentaire et les nombreuses actions menées doivent être mieux prises en compte, comme celles sur la composition des aliments ou la communication. Par ailleurs, une place plus grande devrait être faite aux sociologues, psychologues, économistes pour tenir compte de toutes les dimensions de l'alimentation et des déterminants des choix alimentaires.

L'ANIA a souligné également qu'il était indispensable de prévoir dès la mise en place du PNNS 2, la manière dont sera évaluée, à terme, l'efficacité des actions et leur perception par les consommateurs.

En ce qui concerne les orientations, l'ANIA estime que le programme doit être prioritairement axé sur les comportements et le plaisir de manger, sans stigmatisation ou normalisation de nos aliments ou de nos habitudes alimentaires, en privilégiant l'éducation et la pédagogie. Les actions doivent par ailleurs être mieux ciblées sur des groupes de population en fonction de leur âge, leur comportement, leur région...

Enfin, le PNNS doit être basé sur des connaissances scientifiques (actualisées régulièrement), sociétales et culturelles, et doit reconnaître et prendre en compte les incertitudes existantes lors de la mise en place des différentes actions.

SOURCE : Association Nationale des Industries Alimentaires

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s