Pourquoi les produits laitiers sont-ils plutôt bons pour le coeur ?

lu 2375 fois

Les arguments en faveur d'un rôle favorable du lait et des produits laitiers dans la prévention des maladies cardiovasculaires se multiplient. Les plus prudents avancent que la consommation de produits laitiers est neutre pour le coeur et les vaisseaux. D'autres estiment qu'elle est bénéfique.

« Pourquoi les produits laitiers sont-ils plutôt bons pour le coeur ? » Après avoir affirmé qu’une alimentation « saine » devait exclure les corps gras - en particulier le cholestérol et les graisses saturées -, les Etats-Unis évoquent maintenant les effets favorables des lipides du lait sur les maladies cardiovasculaires.

Il est vrai que la chasse au gras n’a pas été fructueuse : les maladies du coeur et des artères continuent à prospérer Outre Atlantique en dépit de la réduction de la consommation de « saturés ». Et que les connaissances sur les lipides ont progressé. L’idée que les graisses saturées apportent aucun bénéfice santé est contestée. Seule une partie (environ un tiers) des acides gras du lait sont réputés potentiellement athérogènes. Les autre acides gras saturés du lait équilibrent cette action : certains n’augmentent pas le mauvais cholestérol (LDL) et d’autres pourraient même le diminuer ! Plusieurs travaux suggèrent un effet protecteur du lait, des produits laitiers et du fromage, via une baisse du cholestérol LDL !

Aliment de grande qualité nutritionnelle, le lait ne contient pas que des lipides et apporte bien d’autres nutriments, essentiels à la santé et au bien–être. Plusieurs d’entre eux pourraient eux aussi être favorables sur le plan cardiovasculaire.

Sur le plan cardiovasculaire, cette action bénéfique reposerait sur plusieurs mécanismes. Outre leur action sur les lipides, les produits laitiers font aussi baisser la pression artérielle, par l’intermédiaire du calcium et de certains peptides dérivés des protéines du lait. Ils diminuent la réaction inflammatoire et les atteintes tissulaires impliquées dans les maladies cardiaques. Ils ont un effet anti-diabète (de type 2), vraisemblablement grâce au calcium et à la vitamine D. Le calcium laitier permet aussi de mieux contrôler son poids et même d’en perdre. Au total, la consommation de produits laitiers est associée à une diminution du risque de syndrome métabolique, une combinaison de plusieurs anomalies « à risque » comme le surpoids abdominal, le diabète, les taux élevés de cholestérol et de triglycérides.

Globalement, le lait et les produits laitiers sont associés à une meilleure espérance de vie dans les pays occidentaux.

(Symposium « Scientific Update on Dairy Fats and Cardiovascular Disease. Journal of the American College of Nutrition, volume 27, p. 720S à 754S. - Bulletin de l’Académie nationale de médecine, volume 192, n° 4, p. 749-758.)

SOURCE : Centre de Recherche et d’Information Nutritionnelles

Cela pourrait vous intéresser

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s