Pour les Français, des kilos en trop au pied du sapin !

lu 6028 fois

Pour les Français, des kilos en trop au pied du sapin !

Foie gras, bûche, champagne ou petits fours : A Noël, tous les prétextes sont bons pour passer à table ! Mais quand la gourmandise s’invite dans nos assiettes, les kilos ne tardent pas à suivre... Comment les Français appréhendent-ils leur alimentation et leur poids à l’approche des fêtes de fin d’année ?

C’est pour essayer de répondre à cette question que l’association MENU (Mouvement pour l’Equilibre Nutritionnel) a souhaité interroger les Français sur leur poids à l’approche des fêtes de fin d’année. L’étude MENU*, menée par Harris Interactive auprès d’un échantillon représentatif de la population française, révèle ainsi que près d’un Français sur deux estime qu’il va prendre du poids pendant les fêtes de fin d’année.

Repas de fêtes : une addition moins salée qu’en 2014

Sur cette fin d’année, les Français mettront les petits plats dans les grands. Des excès largement anticipés, puisque près d’un Français sur deux (46%) s’attend à prendre du poids pendant cette période - mais ils sont 2% de moins que l’année dernière. Les Français auraient-ils tendance à devenir raisonnables ?

Face à ce constat, tout le monde n’est pas logé à la même enseigne : Le phénomène touche d’abord les femmes (48% d’entre elles pensent prendre du poids) et les plus jeunes (56% des moins de 35 ans). Sans surprise, on retrouve aussi dans cette catégorie les personnes déjà en situation de surpoids (55%) et celles souhaitant perdre du poids (58%), qui se jugent particulièrement enclines à prendre quelques kilos de plus pendant les fêtes.

Concernant cette prise de poids :

  • 2 tiers des personnes qui l’anticipent (66%) la situent entre 1 et 2 kilos.
  • Pour les plus sages (18%), Noël les lestera d’un petit kilo ou moins.
  • Et ils sont 13% de gourmands à pronostiquer une prise de poids comprise entre 2 et 3 kilos, avec une faible minorité de très bons vivants (3%) qui l’estiment à plus de trois kilos.

Du coté ceux qui échapperont à la prise de poids, ce seront surtout les hommes (56%) et les personnes pratiquant une activité sportive (58%) dont la silhouette sortira indemne des festivités …

Des Français gourmands mais soucieux de leur silhouette !

Dans les faits, les Français se déclarent majoritairement attentifs à leur poids et à leur silhouette : 72% d’entre eux se sentent concernés par la question, surtout les femmes (78% d’entre elles) et les sportifs (83%). Les Français font également attention à la sélection de leur alimentation (65%) et 61% déclarent pratiquer une activité physique régulière. Mais seuls 29% d’entre eux font attention au comptage des calories consommées pendant la journée.

Et lorsqu’ils cherchent à perdre du poids, les Français privilégient les solutions de bon sens :

  • Manger moins (pour 56% d’entre eux),
  • Adopter un comportement de vie plus actif au quotidien (43%),
  • Faire du sport (31%),
  • 10% ou moins utilisent d’autres techniques.

    • 10% ont recours aux produits hypocaloriques,
    • 9% suivent un régime alimentaire
    • 6% préférèrent sauter un repas

Les régimes n’ont plus la côte : place à l’équilibre !

Les Français boudent les solutions trop contraignantes, comme les régimes : moins d’un Français sur 10 l’envisage comme solution au surpoids.

Et si certains Français pensent à l’activité sportive pour la perte de poids, elle n’est pas la motivation principale : Ils la pratiquent d’abord pour s’aérer (58%), se dépenser (57%) et se divertir (40%) avant toute considération à la perte de poids (29%).

Preuve qu’en cette fin d’année, les maitres mots sont équilibre et plaisir.

Pour Pierre Azam, nutritionniste et Président de l’OBOBS (Observatoire de l’Obésité) : « Les français sont lucides et raisonnables pour une bonne majorité d’entre eux. Ils intègrent le plaisir sans développer de culpabilité et acceptent « la flexibilité alimentaire » des fêtes, ils évoquent leur équilibre en le faisant passer par l’activité physique et la modération alimentaire sans frustration par la suite. De plus, on peut être satisfait de la progression des bons chiffres d’une année sur l’autre. Les messages sur le plaisir l’équilibre passent dans la population. C’est une réelle satisfaction ».

*Etude Harris Interactive pour MENU (Mouvement pour l’Equilibre Nutritionnel) réalisée en ligne du 27 au 30novembre 2015 sur un échantillon de 1840 personnes représentatif des Français âgés de 18 ans et plus.

SOURCE : Mouvement pour l’Equilibre Nutritionnel

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s