Plus de vitamine C que prévu dans les jus de fruits !

lu 6996 fois

Une équipe espagnole de pharmaciens de l’Université de Santiago de Compostela (USC) a établi que le taux de vitamine C que contiennent certains jus de fruits et softs drinks était bien supérieur aux valeurs indiquées sur leur étiquetage nutritionnel.

« Plus de vitamine C que prévu dans les jus de fruits ! » - Crédit photo : www.calybeauty.com L’acide ascorbique ou vitamine C est un antioxydant naturellement présent dans les fruits et légumes, mais son utilisation comme additif dans les jus, confitures, produits laitiers et autres aliments est permise. L’implication de cette substance dans la réponse immunitaire et d’autres processus biochimiques tels que la formation du collagène ou l’absorption du fer est bien connue. Toutefois, des niveaux élevés d’acide ascorbique peuvent causer des diarrhées et des troubles gastro-intestinaux.

Une nouvelle méthode de dosage

Un groupe de chercheurs de la faculté de Pharmacie de l’USC a développé une nouvelle technique chromatographique visant à mesurer avec précision la teneur en acide ascorbique des jus de fruits et boissons gazeuses. En appliquant cette méthode, ils ont constaté que les quantités de vitamine C indiquées sur les étiquettes de nombreuses boissons n’étaient pas correctes.

Sur un échantillon de 17 jus de fruits, boissons gazeuses et boissons isotoniques, deux seulement correspondaient à ce qui était indiqué dans l’étiquetage. La raison de cette teneur plus élevée vient sans doute du fait que le fabricant ne tient compte que de la quantité d’acide ascorbique ajoutée comme additif sans tenir compte de la quantité naturellement présente dans les fruits.

De curieuses découvertes

La nouvelle technique de dosage de l’acide ascorbique dans les boissons a révélé certaines données insolites. Sur les 17 échantillons analysés, celui qui présentait la plus haute teneur en vitamine C était un jus de pomme (840 mg/L). La teneur en vitamine C du jus d’orange variait de 352 à 739 mg/L, celle du jus d’ananas et du jus de raisin était de 702 mg/L et enfin, les softs drinks contenaient des quantités d’acide ascorbique variant entre 30.2 et 261 mg/L.

Les chercheurs ont également évalué la façon dont la teneur en vitamine C des jus d’orange et de boissons au thé variait lorsqu’ils étaient laissés sur les étagères dans les conditions de température spécifiées par le fabricant. Après six jours, les jus d’orange avaient perdu à peine 8% de leur acide ascorbique, tandis que dans les boissons au thé, cette substance avait diminué de 54% à 4ºC et pratiquement disparu à température ambiante.

(Par Alexandre Dereinne, diététicien, d’après FECYT - Spanish Foundation for Science and Technology (2009, October 7). "Fruit Juices Contain More Vitamin C Than Their Labels Indicate, Spanish Study Finds". ScienceDaily.)

SOURCE : Health and Food

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s