Plus de la moitié des Français ne renonceraient à leurs plats préférés pour rien au monde !

lu 2558 fois

En ce début d’année propice aux bonnes résolutions alimentaires, la marque d’édulcorant Truvia extrait de feuille de stévia et naturellement sucrée a pris l’initiative de mener une enquête comparative (*) sur les manies alimentaires des petits Frenchies et de leurs cousins britanniques et nord-américains. À la clé, quelques résultats surprenants !

Ainsi les bons petits plats (57%), les plaisirs sucrés (49%) et le café / thé (42%), constituent ainsi le Top 3 des plaisirs gustatifs dont les Français ne pourraient pas se passer.

Mais certains plaisirs gustatifs sont encore meilleurs quand on les « pique » dans l’assiette de son voisin de table : c’est le cas des irrésistibles frites que 52% des Français avouent sans vergogne ne jamais commander mais chiper régulièrement dans l’assiette des autres… La mythique French Fry porte définitivement bien son nom !

Par ailleurs, les femmes craquent le plus souvent pour leurs petits plats préférés lorsqu’elles sont stressées (37%) ou déprimées (37%) alors que les hommes ont tendance à le faire quand ils sont bien dans leur peau (38%).

Le « French Paradox » illustré par les chiffres

On savait les Français gourmets voire gourmands mais ils savent aussi être raisonnables et manger équilibré :

  • 70% des Français font attention à ce qu’ils mangent
    • 30% se déclarent « équilibrés » (composent toujours des menus sains et variés)
    • 40% se disent « gourmets occasionnels » (font attention au quotidien mais se font plaisir de temps en temps avec un repas plus gourmand)
  • Et seulement 20% s’avouent « épicuriens » (ne font pas attention à leur équilibre alimentaire et mangent ce dont ils ont envie quand ils en ont envie)
  • Mais 57 % des Français ne renonceraient à leurs plats / aliments préférés pour rien au monde !

La marque Truvia® s’est aussi intéressée aux facteurs de choix des consommateurs (en dehors du prix des produits) lors des achats alimentaires.

Pour 51% des Français, c’est l’origine naturelle du produit qui prime sur tous les autres facteurs. Une bonne nouvelle pour la marque Truvia®, premier édulcorant d’origine naturelle vendu dans le monde.

Et pour que les Français se mettent au régime, il leur faut vraiment une bonne raison : interrogés sur leurs motivations à changer leurs mauvaises habitudes alimentaires, une forte majorité (62%) cite « des raisons de santé ». L’apparence n’arrive que loin derrière avec la fameuse « épreuve du maillot », qui sans surprise semble concerner deux fois plus de femmes (31%) que d’hommes (16%). D’ailleurs, 4 français sur 5 avouent avoir du mal avec les régimes.

Mark Brooks, (Truvia® Business Enterprise Leader), commente : « Comme les Français ont du mal avec les régimes, l’édulcorant Truvia® représente une alternative séduisante, permettant de continuer à se faire plaisir avec le goût sucré, sans complexe et sans les calories. De quoi aborder les bonnes résolutions de début d’année avec enthousiasme ! »

Le choc des cultures : Français vs Anglo-saxons

Les Français sont les plus nombreux à déclarer avoir une alimentation équilibrée (30% contre 21% pour les nord-américains et britanniques), et sont donc très peu adeptes du snacking : 9% contre 19% pour les anglo-saxons.

Mais c’est lorsqu’on les interroge sur leurs aliments préférés que les différences culturelles se font encore plus sentir : lorsqu’on leur demande de quels types d’aliments ils ne pourraient se passer pour rien au monde*, les Français s’accrochent à leurs sacro-saints bon petits plats en pole position (57%), alors que les Américains font passer les sucreries en premier (42%) et les Anglais… le café et (surtout) le thé (46%) ! On ne se refait pas…

Pour ce qui est des régimes alimentaires, les plus sérieux semblent être les Français puisqu’ils sont 34% à déclarer pouvoir continuer un régime au-delà d’une semaine sans s’autoriser le moindre écart, contre 28% des Anglais et 26% des Américains. Et quand écart il y a, les 3 nationalités craquent en premier lieu sur une « gâterie sucrée » suivie des très prés par un ou deux verres d’alcool pour les Britanniques (35%), proportion bien moindre chez les Américains (25%) et les Français (21%).

(*) Enquête France réalisée en ligne par l’institut de sondages Toluna PLC, du 21 au 26 septembre 2013 sur un échantillon représentatif de 1061 consommateurs adultes (18 ans et +) Enquête US et UK réalisée en ligne par l’institut de sondages Toluna PLC, du 6 au 10 septembre 2013 sur un échantillon représentatif de 1051 et 1066 consommateurs adultes (18 ans et +) Les totaux supérieurs à 100% résultent des options de réponses à choix multiples.

SOURCE : Toluna PLC

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s