Pleins feux sur l'eau...

lu 4104 fois

Le corps d'un adulte est constitué à 60 % d'eau. Le cerveau, les muscles et la peau sont les trois organes qui en contiennent le plus... Sans eau, pas de vie ! En moyenne, 3 litres d'eau par jour sont nécessaires pour être en forme (physiquement et intellectuellement). La moitié provient des aliments (fruits et légumes, produits laitiers, viandes, etc.) mais l'autre moitié - soit 1 litre 1/2 - doit être impérativement apportée par les boissons et surtout par l'eau pure. Mais quelle eau choisir ?

Qu'elles soient du robinet ou en bouteille, les eaux sont soumises à des réglementations très strictes et à des contrôles sévères quant à leur qualité. On distingue généralement :

  • L'eau du robinet : elle vient des eaux de surface (ruisseaux, fleuves, rivières, lacs...) et subit des traitements appropriés pour la rendre potable (filtration, chloration, ozonisa-tion..). Sa composition est variable selon les régions. On peut la connaître en s'adressant à la mairie ou à la préfecture.

  • L'eau de table : elle a la même origine que l'eau du robinet et a été rendue potable chimiquement. Seule différence, elle est en bouteille.

  • L'eau de source : son origine est souterraine et elle est donc naturellement saine. Son exploitation est soumise à un agrément préfectoral.

  • L'eau de montagne : c'est tout simplement une eau de source d'origine montagneuse.

  • L'eau minérale : comme l'eau de source, son origine est souterraine. Agréée par le ministère de la santé, elle est la seule à pouvoir revendiquer des bénéfices pour l'organisme. Chaque eau minérale (contrôlée quotidiennement) provient d'une seule et même source, dont il existe une cinquantaine en France. La composition des eaux minérales est très variable et doit être indiquée sur les étiquettes.

  • L'eau gazeuse : de source ou minérale, elle peut être naturellement gazeuse ou secondairement enrichie en gaz carbonique. Les étiquettes mentionnent alors l'origine du gaz (« naturellement gazeuse », « renforcée au gaz de la source » ou encore « gazéifiée » ou « avec adjonction de gaz carbonique »).
Toutes ces eaux ont des teneurs très variables en minéraux et oligo-élements (calcium, magnésium, bicarbonates, fluor, sodium, potassium, etc.). À l'exception des nourrissons (biberons) et des femmes enceintes, à qui l'on conseille des eaux faiblement minéralisées, chacun peut donc trouver facilement une eau adaptée à ses besoins spécifiques...

D'une manière générale, il est cependant conseillé de ne pas toujours consommer la même eau, mais de les varier pour profiter de leurs différences et ne pas cumuler certains de leurs défauts !

Conseils au buveur d'eau

Quelle quantité ? 1 litre 1/2 (tisane, thé ou café légers, jus de fruits, lait peuvent compléter...).

À quelle température ? L'eau gazeuse se boit entre 7 et 10° et l'eau plate à température ambiante. Évitez l'eau glacée, peu digeste. Toujours faire couler quelques secondes l'eau du robinet avant de la boire.

Quand et comment ? Boire régulièrement par petites gorgées tout au long de la journée : 1 verre d'eau toutes les 1 à 2 heures paraît un bon rythme. Si vous buvez au goulot, préférez les petites bouteilles (33 cl ou 500 ml), plus hygiéniques.

Conservation ? L'eau minérale non ouverte se garde environ 2 ans à l'abri de la lumière et l'eau gazeuse 1 an dans les mêmes conditions. Une eau en bouteille ouverte se garde 2 jours dans un endroit frais et sec si elle est bien refermée après chaque usage, mais pas plus de 6 à 7 heures si vous buvez au goulot.

Pour le thé et le café ? Si vous utilisez de l'eau du robinet, prenez-la froide. En passant dans les installations de chauffage, ou en stagnant dans les ballons, l'eau chaude peut drainer des particules indésirables.

(Damien Galtier, Diététicien au Centre hospitalier EH Manhès, Nutritions Diabète et Facteurs de Risque 2006 ; 4: 77-9)

SOURCE : Centre de Recherche et d’Information Nutritionnelles

Cela pourrait vous intéresser

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s