Plaidoyer en faveur des campagnes contre l'obésité

lu 2354 fois

Didier Chapelot, maître de conférence à l'université Paris-XIII et physiologiste du comportement alimentaire, signe ce jour une tribune dans Libération en faveur du renforcement des campagnes de santé publique contre l'obésité.

Il s’inscrit en faux contre les opposants à de telles campagnes au nom même du principe d’ingérence de l’État dans notre vie privée et nos assiettes. Et réfute tout autre argument fallacieux qui met l’accent sur la stigmatisation des obèses dans de telles campagnes ou ceux qui consistent à classer l’obésité dans les pathologies qu’on ne peut aborder d’un point de vue social.

« Fondé sur aucun argument scientifique sérieux, tout cela est un très mauvais service à rendre à la population pour qui l’obèse va représenter une source de morbidité et de mortalité terrible et dont la qualité de vie sera dégradée du fait de leur surpoids et pas uniquement du regard de la société comme on essaie de nous le faire croire » assène l’auteur de l’article.

(Libération, 11/08)

SOURCE : Synthèse de Presse de l'INSERM

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s