Perte de poids et comportements alimentaires : freins et motivations des Français concernés par la question des régimes

lu 4426 fois

De juillet à août 2009, une étude-sondage GSK SGP/Ipsos [1] a été réalisée par l'institut Ipsos pour le laboratoire GlaxoSmithKline Santé Grand Public (GSK SGP), auprès de 661 Français âgés de 18 à 65 ans, acheteurs de produits ou méthodes pour la perte de poids. Les résultats complets de cette enquête font le point sur les motivations des Français concernés par la question du régime, leurs habitudes et comportements alimentaires.

« Perte de poids et comportements alimentaires : freins et motivations des Français concernés par la question des régimes » - Crédit photo : © Miodrag Gajic istockphoto.com La pilule Alli® [2], commercialisée par le laboratoire GlaxoSmithKline, a été mise en vente sans ordonnance en mai dernier. Avant cette date, la molécule de base de cette pilule était déjà disponible en pharmacie, sur ordonnance, dans une version deux fois plus dosée. Dans le cadre du lancement en mai dernier d’Alli®, médicament pour la perte de poids délivré sans ordonnance en vente dans les pharmacies, cette étude apporte également un regard sur les premiers utilisateurs d’Alli®.

Les Français concernés par le régime ont d’excellentes raisons pour perdre du poids ...

Concernant leurs motivations, elles restent très globales, d’ordre à la fois psychologique, esthétique et médical. Ils déclarent faire ou vouloir faire un régime :

  • 67% pour se sentir bien dans leur peau ou pour pouvoir s’habiller selon leurs désirs
  • 64% pour être en bonne santé
  • 42% pour devenir plus séduisants et attirants
  • 40% pour avoir une meilleure confiance en soi
  • 29% pour présenter une belle image aux autres
  • 11% pour paraître plus jeunes.

... mais ils ne parviennent pas toujours à s’y atteler

A l’évocation d’un régime, ils expriment leurs craintes. Même s’ils savent qu’ils en ont besoin, les principales raisons d’échec par le passé sont :

  • 39% le manque de motivation
  • 36% la crainte de la frustration engendrée par les privations
  • 32% en raison de l’incompatibilité de leurs menus avec ceux de leur conjoint et enfants
  • 27% par difficulté à changer de comportements alimentaires.

Les messages et les campagnes de santé publique ont su trouver leur place auprès des Français concernés par la perte de poids

L’impact de la prévention est encourageant car 47 % d’entre eux, sensibilisés aux problèmes de santé liés au surpoids et à l’obésité, disent avoir modifié leurs comportements en matière d’alimentation et d’activité physique. Parmi eux :

  • 96% font plus attention à leur alimentation :

    • 69% consomment plus de fruits et légumes
    • 56% ont réduit les graisses alimentaires
    • 50% font plus attention au choix de leur nourriture
    • 33% consomment moins de plats salés.

  • 68% font davantage d’exercice physique :

    • 39% pratiquent plus souvent la marche
    • 34% utilisent les escaliers plutôt que l’ascenseur
    • 25% se sont mis plus régulièrement au sport.

Alli® et ses utilisateurs

  • 25% des utilisateurs sont des hommes, 75% des femmes,
  • Ils sont âgés de 18 à 34 ans (37%), de 35 à 49 ans (42%) et de 50 à 65 ans (21%)
  • 85% des utilisateurs d’alli® sont en surpoids : 37% ont un IMC entre 25 et 30; 30% sont obèses (IMC de 30 à 35) et 18% sont en obésité sérieuse ou massive (IMC de 35 à 40 et plus)
  • 100% des utilisateurs d’alli® ont suivi au moins un régime au cours des cinq dernières années : 3,3 en moyenne.
  • Les principales motivations des utilisateurs d’alli® pour perdre du poids sont : être en bonne santé 56%, 43% avoir confiance en soi, 33% pour présenter une bonne image aux autres, 30% pour se nourrir plus sainement.
  • Les raisons d’achat : 51% se sont procurés alli® car il est disponible sans prescription médicale ; 50% car il leur est apparu plus efficace qu’un autre produit et 43% car il est adapté à leurs problèmes de poids.
  • Depuis qu’ils utilisent alli®, 60% ont réduit la quantité de graisses dans leur alimentation, 37%consomment plus de légumes et 37% ne grignotent plus entre les repas.

[1] Etude GSK/Ipsos réalisée auprès de 661 Français âgés de 18 à 65 ans, acheteurs de produits ou méthodes pour la perte de poids, hommes et femmes, âgés, de juillet à août 2009.

[2] Médicament pour la perte de poids délivré sans ordonnance par le pharmacien, alli® est indiqué dans le traitement du surpoids IMC (Indice de Masse Corporelle) supérieur ou égal à 28 kg/m2 associé à un régime réduit en calories et pauvre en graisses et à la pratique d’une activité physique régulière chez les adultes en surpoids (à partir de 18 ans).

SOURCE : GlaxoSmithKline

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s