Pas d'erreur au quatre-heures !

lu 2885 fois

Selon certains nutritionnistes, le goûter devrait fournir entre 15 et 20 % des besoins de la journée. Et pourtant 8 % des enfants sautent ce repas, préférant ne rien manger ou grignoter tout au long de la journée. Le goûter n’est pas réservé aux plus jeunes : 30 % des femmes et 16 % des hommes ont gardé cette habitude du petit "quatre heures" !

On les comprend en découvrant ses nombreux avantages. D’abord, le goûter préviendrait la prise de poids : il éviterait le grignotage intempestif et le dîner pris ensuite est souvent moins calorique. Il permettrait également d’éviter les baisses de régime intellectuel, néfastes au moment des devoirs pour les plus jeunes. Sans compter que ce repas représente une véritable pause, un moment de détente souvent bénéfique.

Mais le goûter est un atout nutritionnel uniquement s’il est équilibré, c’est-à-dire riche en glucides, en fibres, en vitamines et minéraux. Il faut donc éviter la consommation de boissons sucrées et de produits trop gras… Or aujourd’hui, le goûter est loin d’être aussi idéal !

Ainsi, il est généralement trop calorique, composé pour moitié de biscuits et de pâtisseries. Le goûter équilibré, recommandé par les nutritionnistes, doit se composer d’un produit céréalier, d’un fruit frais et d’un laitage. Quelques carrés de chocolat peuvent ajouter du plaisir et des vitamines et autres minéraux. En suivant ce principe, plus d’excuse pour sauter le goûter !

SOURCE : Doctissimo

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s