Partenariat Nestlé et Ecole polytechnique fédérale de Lausanne

lu 4099 fois

Déjà présent sur le front de l'ostéoporose et de l'obésité, le groupe agro-alimentaire suisse Nestlé a décidé de s'intéresser à la relation entre nutrition et maladies du cerveau et notamment de la maladie d'Alzheimer. Un accord de 16 millions d'euros a été signé entre l'industriel et l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne.

Sandrine Andrieu, professeur de santé publique et membre de l'Inserm en France a expliqué à l'occasion d'un séminaire organisé par Nestlé "la maladie a plusieurs facteurs, et on retrouve des cas partout, y compris en Afrique et en Asie", ajoutant "le jour où la mortalité reculera dans les pays pauvres, nous assisterons à un véritable « tsunami » de l'Alzheimer dans ces régions". Les conclusions de plusieurs études montrent que la maladie pourrait être favorisée par le cholestérol, le diabète, l'hypertension et l'obésité.

De fait, selon les experts une alimentation adaptée pourrait peut-être avoir un impact favorable sur le déclenchement de la maladie. Le Pr Pierre Aebischer, neurologue et président de l'EPFL assure que des études ont révélé l'effet bénéfique du jus de grenade sur la maladie.

(AFP, 22/11)

SOURCE : Synthèse de Presse de l'INSERM

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s