Ostéoporose : ce qu'on sait aujourd'hui du bénéfice des produits laitiers

lu 3469 fois

Face à l'ostéoporose et au risque de fracture qui augmente avec l'âge, les médicaments ne peuvent pas tout ! La prévention repose sur l'acquisition et le maintien d'une charpente osseuse solide. Elle commence très tôt et doit se poursuivre toute la vie. A côté de l'exercice physique et de la vitamine D (apportée surtout par le soleil), les produits laitiers jouent un rôle prépondérant du fait de leur richesse en calcium et en protéines. Les explications du Pr Jean-Philippe Bonjour.

« Ostéoporose : ce qu’on sait aujourd’hui du bénéfice des produits laitiers » Depuis une vingtaine d’années, on comprend de mieux en mieux la « vie de l’os » et en particulier les mécanismes de l’ostéoporose. La maladie apparaît chez une femme sur trois après la ménopause. A un âge plus avancé, elle peut sévir dans les deux sexes. Plusieurs médicaments sont apparus pour la traiter, mais ils ne résolvent pas tout. En moyenne, ils diminuent de moitié le risque de fracture, mais ne permettent pas de restaurer une structure osseuse qui soit suffisamment résistante à plus ou moins long terme. De plus, ces traitements ne sont pas toujours faciles à suivre et leur observance est loin d’être satisfaisante.

On a longtemps compté sur le traitement hormonal de la ménopause pour améliorer la masse osseuse et prévenir les fractures. Mais, depuis la célèbre étude américaine Women’s Health Initiative (WHI) parue en 2002, il est accusé d’augmenter le risque d’accidents cardiovasculaires et de cancer du sein ! Même si cette accusation est contestée par de nombreux médecins, ce traitement « bon pour l’os » est aujourd’hui beaucoup moins prescrit…

D’où l’intérêt de se tourner vers des solutions naturelles et plus durables, explique le Pr Bonjour. L’objectif est d’acquérir une masse osseuse optimale pendant la croissance (au moment où elle se constitue). Et de la maintenir tout au long de la vie et le plus longtemps possible, en particulier lorsqu’elle diminue sensiblement sous l’effet de l’âge. L’activité physique, la vitamine D (apportée surtout par le soleil), le calcium et les protéines sont essentiels à l’acquisition et au maintien d’une charpente osseuse résistante.

D’où le rôle clé des produits laitiers à chaque étape de la vie de l’os. Grâce au calcium, mais aussi aux protéines qu’ils contiennent. Les protéines d’origine animale, et en particulier les protéines du lait semblent indispensables à la santé osseuse. Des travaux récents suggèrent que certains de leurs acides aminés stimulent la formation osseuse et freinent la perte osseuse.

Ce qui pourrait être intéressant à la fois lors de la croissance et, bien plus tard, pour diminuer le risque de fracture… Pendant la deuxième moitié de la vie, un alimentation équilibrée (avec notamment produits laitiers, fruits et légumes) continue à être indispensable pour la solidité des os. A un âge avancé, elle contribue aussi à réduire le nombre des chutes et leurs conséquences. Des travaux récents montrent même qu’un apport suffisant de protéines réduit les complications médicales après fracture de la hanche : l’implantation des prothèses est favorisée et le risque de descellement est moins important… Nul doute qu’on n’a pas fini d’explorer les bénéfices des divers composants des produits laitiers !

(Pr Jean-Philippe Bonjour, service des maladies osseuses, Faculté de médecine et Hôpitaux Universitaires de Genève.)

SOURCE : Centre de Recherche et d’Information Nutritionnelles

Cela pourrait vous intéresser

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s