Origine du cacao

lu 5471 fois

Les vertus nutritives du cacao ont largement été vantées en Europe depuis le XVIe siècle. Toutefois, pour comprendre l'origine de ce succès, il nous faut remonter au folklore des Indiens d'Amérique Centrale, qui considéraient le cacao comme un élixir...

L'or, l'argent et les pierres précieuses ne furent pas les seuls trésors rapportés par les Conquistadores espagnols dans le sillage de Fernand Cortez au début du XVIème siècle. Ils découvrirent également une petite fève brune dont les Indiens avaient pour coutume de faire une boisson amère mais néanmoins savoureuse, connue sous le nom de " xocoatl " ou " chocolatl ", d'où proviennent les mots actuels de cacao et chocolat. Selon l'Empereur aztèque Moctezuma, cette boisson chocolatée était réservée aux guerriers et à l'élite, aussi possédait-elle un caractère sacré et solennel, étant un breuvage qui plaisait aux dieux. Le botaniste suédois Linné, informé de la réputation du cacao, assigna un nom à l'espèce végétale Theobroma cacao L. - la " nourriture des dieux ".

Le cacao débarqua sur le Vieux Continent en 1544, lorsque les fèves furent présentées au futur roi Philippe II d'Espagne. La noblesse espagnole fut si charmée par le cacao qu'elle en cacha jalousement l'existence aux étrangers et, ce, pendant une centaine d'années. A cette époque, le goût de cette boisson se rapprochait certainement de celui d'un médicament et elle était consommée pour ses propriétés médicales mais aussi aphrodisiaques ! Avec le temps, cette boisson, désormais souvent parfumée à la cannelle et à la vanille, gagna progressivement le reste de l'Europe.
En 1615, à l'occasion de son mariage avec le Roi Louis XIII, Anne d'Autriche, Infante d'Espagne, apporta la recette du chocolat dans sa dot. La première personne qui goûta le chocolat en France fut le Cardinal de Richelieu, qui le consommait comme un plat et comme un digestif.
Les Anglais durent attendre 1657 avant que les boissons chocolatées soient commercialisées à Londres dans des établissements publics spécialisés appelés " chocolate-drinking houses ". Samuel Pepys, le célèbre journaliste, fréquentait ces lieux de rencontre à la mode, qui devien-draient plus tard les très sélects clubs anglais, y compris le Garrick Club, initialement appelé "The Cocoa Tree Chocolate House " (la maison chocolat du cacaoyer).

Au XVIIème siècle, les Espagnols se lancèrent dans la culture des fèves de cacao sur l'île Fernando Po, au large de la côte africaine (Guinée équatoriale). Cependant, le principal développement du cacao en tant que ressource mondiale débuta aux alentours des années 1880, quand les Anglais introduisirent des plantations dans l'actuel Ghana. Si la côte ouest de l'Afrique est encore aujourd'hui la zone de production la plus étendue au monde, le cacao est aussi une importante ressource financière en Amérique Centrale et aux Antilles, ainsi que dans certaines parties de l'Asie telles la Malaisie, l'Indonésie et les Philippines où il tient un rôle de tout premier ordre dans les économies nationales.

Au cours de l'histoire, le cacao et le chocolat sont passés d'un statut de produits coûteux et luxueux à celui de produits de grande consommation. Leur large disponibilité témoigne de changements survenus au sein même de leur nature et de leur composition, du passage de remède empirique au goût amer d'abord, à un aliment délicieux ensuite et aux innovations technologiques les rendant plus abordables. Aujourd'hui, le chocolat, produit divin et royal, est consommé dans de nombreux pays dans le monde entier.

SOURCE : EUFIC

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s