OGM : le secteur bio n'est pas épargné

lu 1376 fois

Alors que s'achève le 1er Congrès international Santé et Nutrition, organisé les 2,3 et 4 mars derniers à Dijon, mettant l'accent sur les recherches prometteuses en matière de prévention nutritionnelle, Jacques Testard, directeur de recherche à l'Inserm à Clamart, souligne les risques des OGM en matière de santé alimentaire, y compris dans le secteur bio.

Dans le cadre d’une interview au Télégramme, le scientifique déclare : « Le bio va devoir apprendre à tolérer le transgénique. Dans cinq ans, il n’existera plus, selon la définition qu’on lui prête aujourd’hui. Il ya aura des traces d’OGM dans tout le bio ».

(Le Quotidien du Médecin, 09/03, Le Télégramme, 08/03)

SOURCE : Synthèse de Presse de l'INSERM

Cela pourrait vous intéresser

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s