Obésité : une question de volonté politique et économique

lu 2279 fois

Le Quotidien du Médecin présente l'étude ObEPI que conduisent, tous les trois ans, l'épidémiologiste Marie-Aline Charles (Inserm U258) et le Pr Arnaud Basdevant (Hôtel-Dieu, Paris), afin d'« évaluer la progression de l'obésité et du surpoids en France, et d'en mesurer la gravité ».

Comment réfréner la tendance ? Le problème est à la fois politique et économique : le politique doit pouvoir encourager les distributeurs à minorer le prix des fruits et des légumes, beaucoup plus dissuasifs que le prix des denrées grasses et sucrées.

Cette préoccupation devrait encore s’accompagner d’une campagne en direction des classes les plus défavorisées, davantage exposées au surpoids que les classes aisées. Il y a, en France, 5,3 millions d’adultes obèses, la tendance progressant sur un rythme annuel de 5 %.

(Le Quotidien du Médecin, 19/04)

SOURCE : Synthèse de Presse de l'INSERM

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s