Obésité sociale...

lu 4097 fois

Les produits alimentaires vendus dans les magasins hard discount présentent une teneur nutritionnelle qui peut être dangereuse s'ils sont consommés chaque jour. Polyphosphates, supports aromatiques, aspartame, huile de palme, glutamate... la liste est longue.

Les ménages modestes, tentés par le faible coût de ces denrées, sont concernés au premier chef. Le taux d’obésité dans les classes défavorisés est plus élevé que dans les autres couches sociales.

Le Pr Hercberg, directeur de recherche à l’Inserm et vice-président du PNNS, soutient pourtant qu’il est possible, « avec un peu de volonté », de s’alimenter en produits frais et sains à un coût accessible.

Il propose également l’instauration d’un « chèque fruits et légumes » à destination des plus modestes.

(Marianne, 20/05)

SOURCE : Synthèse de Presse de l'INSERM

Cela pourrait vous intéresser

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s