Obésité : les quatre messages sanitaires arrivent sur les écrans publicitaires à partir du 1er mars

lu 3075 fois

Pour tenter de résorber l'obésité qui se répand dans notre société de façon préoccupante, les publicités télévisées pour les produits alimentaires seront à partir du 1er mars assorties d'un message sanitaire prônant une meilleure hygiène de vie.

Cette mesure, émanant de la loi d'août 2004, contraint les annonceurs à choisir l'un des quatre messages suivant : « Pour votre santé mangez au moins cinq fruits et légumes par jour », « pratiquez une activité physique régulière », « évitez de grignoter entre les repas », « évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé ».

Les récalcitrants devront verser une amende de 1,5 % du montant de leurs dépenses publicitaires à l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé. Toutefois l'UFC-Que Choisir appelle les pouvoirs publics à aller plus loin, rappelant que dès 2000 l'Inserm et l'Agence française de sécurité alimentaire préconisaient d'interdire les publicités vantant les produits alimentaires les plus gras et sucrés dans les programmes réservés aux enfants.

L'Association de consommateurs, à l'appui des chiffres français qui font état de 20 millions de personnes en surpoids dont 9,5 millions d'obèses, affirme "Faut-il attendre de se retrouver, dans la même situation qu'aux Etats-Unis ? ".

(Libération, France Soir, La Croix, La Tribune, 27/02)

SOURCE : Synthèse de Presse de l'INSERM

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s