Obésité : le rapport Dériot, contesté par deux sénateurs socialistes

lu 2336 fois

Un rapport sur l'obésité, commandé à l'Inserm par l'Opeps et récemment présenté au Sénat, préconise que l'État subventionne les fruits et les légumes afin de rééquilibrer le marché de l’offre alimentaire, en l'état particulièrement propice aux denrées caloriques.

Le sénateur Gérard Dériot, qui défendait ce rapport devant ses pairs, s’est entendu reprocher, par deux sénateurs socialistes, une certaine complaisance envers les lobbies de la distribution automatique.

Les objecteurs, Jean-Marie Le Guen et Gérard Bapt, accusent le rapport Dériot de laisser « ouverte la possibilité de revenir sur la loi de santé publique » en vertu de laquelle les distributeurs automatiques de denrées caloriques sont interdits dans les établissements scolaires.

Conclusion des deux sénateurs : le gouvernement « n’a pas encore pris la mesure de la gravité de l’épidémie d’obésité ».

(AFP, 13/10. Libération, 14/10)

SOURCE : Synthèse de Presse de l'INSERM

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s