Obésité infantile : deux ans, l’âge clef !

lu 8695 fois

Alors que beaucoup de parents considèrent un bébé joufflu comme étant en bonne santé, ce dernier, s’ils est « trop bien portant », risque de devenir obèse à l’adolescence, de développer un diabète de type 2, une hypercholestérolémie ou encore de l’hypertension artérielle. C’est ce que rapporte un article récemment publié dans la revue Clinical Pediatrics.

« Obésité infantile : deux ans, l’âge clef ! » - Crédit photo : www.shanghaidaily.com Nous devons faire face depuis quelque temps à une véritable épidémie d’obésité infantile. En Belgique, plus d’un enfant sur six souffre d’excès de poids. Or, il semble selon une nouvelle étude, que le problème trouve son origine dès le plus jeune âge et que c’est à ce moment-là qu’il faudrait démarrer l’intervention afin d’éviter la survenue ultérieure de nombreuses complications chez l’enfant.

Des chercheurs ont examiné les données médicales de 184 enfants. Les critères d'inclusion étaient d’être âgé entre 2 et 20 ans au moment de l’étude, d’avoir effectué un minimum de 5 visites chez le médecin avec mesure du poids et de la taille et de présenter un indice de masse corporelle (IMC) égal ou supérieur au percentile 85 lors d’une visite sur 5 au moins. On a de plus en plus tendance à considérer que le percentile 85 est la limite supérieure de la normale pour l’IMC.

Après analyse des données, les auteurs ont découvert que plus de la moitié des enfants étaient devenus obèses avant l'âge de 2 ans et que tous étaient obèses ou en surpoids à l’âge de 10 ans. Le taux de gain de poids était d'environ 1 unité d'IMC par an.

Réagir le plus tôt possible !

Cette étude clinique suggère que les efforts de prévention de l'obésité doivent être entrepris le plus tôt possible dans la vie de l’enfant, idéalement avant l'âge de deux ans, lorsque les enfants atteignent un «point de basculement» dans une progression qui peut les mener à l'obésité dans leur vie future.

Les médecins devraient réagir dès les premières visites de l’enfant s’ils mettent en évidence le moindre risque car obtenir des parents de modifier les habitudes alimentaires de leur petit qui sont déjà bien ancrée représente un défi monumental.

Actuellement, bien des médecins attendent que les complications médicales liées au surpoids et à l’obésité surgissent avant d’entamer un réel traitement. Cette étude suggère que la prévention de l'obésité devrait démarrer au plus tôt afin d’enrayer le développement de l’obésité et des complications qui y sont associées.

(Par Adrien Loreis, diététicien, d'Harrington J, Nguyen V, Paulson J et al. « Identifying the "Tipping Point" Age for Overweight Pediatric Patients ». Clin Pediatr (Phila) 2010 Feb 11.)

SOURCE : Health and Food

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s