Obésité chez les ados : les messages efficaces

lu 6345 fois

La plupart des campagnes de publicité en direction des adolescents sont basées sur la « promotion de la santé ». Il serait peut-être bon de changer de méthode, révèle un rapport de la Fondation Wyeth pour la santé de l’enfant et de l’adolescent...

« Obésité chez les ados : les messages efficaces » - Crédit photo : www.dhss.mo.gov Une enquête menée chez près de 800 ados et pré-ados, dans une zone d’éducation prioritaire de la région de Grenoble, montre en effet que les messages santé positifs du genre « Bonnes formes, pleine forme ! » sont très familiers aux jeunes et plutôt jugés agréables, mais inefficaces pour leur donner l’intention de changer de comportement.

Dans le domaine de la santé, les messages préventifs à tonalité négative du type « trop de formes, pas en forme ! » semblent plus incitatifs. Le rapport note par ailleurs que les arguments portant sur la vie sociale semblent également plus aptes à faire naître un désir de changement. Qu’ils soient sur le versant promotionnel (« repas équilibrés, amis à volonté ») ou préventif (« repas déséquilibrés, moquerie assurée !»).

De quoi nourrir la réflexion des autorités sanitaires dans leur lutte contre l’obésité...

(« Prévention du risque d’obésité chez les adolescents : identification des facteurs d’efficacité des messages ». Rapport de la Fondation Wyeth pour la santé de l’enfant et de l’adolescent.)

SOURCE : Centre de Recherche et d’Information Nutritionnelles

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s