Nutrition des populations défavorisées

lu 2622 fois

En 2003, le Secrétariat d'Etat à la Lutte contre l'Exclusion et la Précarité lançait l'étude Abena sur les consommations alimentaires et l'état nutritionnel des personnes recourant à l'aide alimentaire (AA). Un numéro spécial du BEH présente les premiers résultats de cette étude publiée en juillet.

Parmi les personnes bénéficiant de l’AA, 5,5 % seulement travaillent, 51,5 % sont des femmes, les trois quarts ont 35 ans ou plus, 65 % ont un logement, 35 % vivent en couple et 51,6 % ont des enfants. La moitié de ces personnes déclarent dépenser moins de 60 € par mois pour l’alimentation.

L’AA (colis de 800 kcal, repas distribué, épiceries sociales) est leur première, voire unique, source d’approvisionnement (devant les hard discounts) pour l’ensemble des produits (sauf pour le pain acheté dans les commerces de proximité... ou ramassé dans les poubelles), et 25 % des sujets y recourent depuis plus de trois ans. Deux est le nombre minimal de repas pris par jour, trois un maximum, et 49,6 % des personnes intérrogées déclarent ne pas avoir, parfois ou souvent, assez à manger.

Les fréquences de consommation recommandées par le PNNS en viande, poisson et oeufs seraient respectées par la moitié des sujets ; mais pour les fruits et légumes et les produits laitiers, par seulement 1,2 % et 9,2 % respectivement.

On observe des déficiences sévères en vitamines, surtout en folates; 25 % sont obèses (surtout des femmes) contre 11 % dans la population adulte générale, 1 % sont maigres, 25 à 29 % sont hypertendus; 5,6 % des hommes et 18 % des femmes sont anémiques; 3,4 % ont une hyperglycémie sévère, 5,9 % une hypercholestérolémie sévère et 17 % une hypertriglycéridémie à jeun de modérée à sévère.

Ces résultats (1) sont d’autant plus préoccupants que le principal biais de cette étude est la non-participation des plus démunis.

(1) Suite à cette étude, le Comité interministériel de lutte contre les exclusions a lancé, le 12 mai 2006, le Plan triennal d’amélioration de l’aide alimentaire 2006-2008.

(Numéro thématique BEH 2006 ; 11-12 : 77-84.)

SOURCE : Centre de Recherche et d’Information Nutritionnelles

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s