NutriSavings, nouvelle arme pour mieux manger aux Etats-Unis ?

lu 2802 fois

Edenred, leader mondial des avantages aux salariés, et SavingStar, seule société américaine de couponing 100% électronique, lancent NutriSavings, nouveau service d’avantages aux salariés destiné à favoriser l’adoption d’une alimentation saine et équilibrée aux Etats-Unis.

NutriSavings est une solution destinée à promouvoir l’adoption d’une alimentation saine auprès des salariés, inédite pour les entreprises [1], permet de mieux informer le consommateur sur la qualité nutritionnelle de ses achats en supermarché tout en lui donnant un pouvoir d’achat supplémentaire. Elle permet également de réduire les dépenses de santé engagées par les entreprises.

En adhérant à NutriSavings, les salariés bénéficiaires fixent des objectifs avec leur entreprise afin d’améliorer la qualité nutritionnelle de leur panier de courses, via un score accessible sur Internet et sur Smartphone. Outre des incentives de la part de son employeur, l’adhérent au programme recevra des coupons de réduction électroniques sur les produits à meilleure qualité nutritionnelle dès lors qu’il aura atteint ses objectifs. NutriSavings et ses experts indépendants travailleront en partenariat avec des distributeurs sélectionnés afin d’accompagner les salariés dans le suivi, l’analyse et l’amélioration de la consommation nutritionnelle de leur foyer. Les consommateurs auront également accès à des contenus éducatifs sur les bénéfices d’une alimentation équilibrée, tels que des vidéos et des contenus téléchargeables.

Des entreprises américaines désireuses de promouvoir le bien-être de leurs salariés

Les résultats d’une étude conduite en 2012 par le National Business Group on Health (NGBH) [2] auprès des entreprises américaines révèlent l’augmentation des dépenses liées à la promotion d’une alimentation équilibrée et d’une activité physique régulière. Aujourd’hui, près de 90% des entreprises mettent en place des programmes d’incentives et dépensent, en moyenne, 520 USD par salarié et par an, soit deux fois plus qu’en 2009. Par ailleurs, plus de 70% des dépenses de santé proviennent de maladies chroniques liées à l’obésité [3]. Les dépenses de sécurité sociale étant prises en charge aux Etats-Unis par l’employeur, elles représentent un coût estimé à 850 USD par salarié et par mois [4]. Outre la contribution à l’amélioration de la santé des salariés, la solution NutriSavings peut permettre aux entreprises de maîtriser leurs charges sociales via une réduction de l’absentéisme.

Une alliance stratégique sur un marché d’avenir

Le partenariat entre Edenred et SavingStar comporte deux volets : d’une part, la constitution d’une joint-venture, NutriSavings, détenue aux deux tiers par Edenred [5]; d’autre part, une prise de participation par le Groupe dans le capital de SavingStar [6].

« Nous nous réjouissons de nouer cette alliance avec Edenred, leader mondial des avantages aux salariés, déclare David Rochon, PDG et co-fondateur de SavingStar. Ensemble, nous capitaliserons sur la plateforme en ligne unique de SavingStar ».

« Notre partenariat avec SavingStar, jeune start-up en plein développement et leader sur son marché, montre combien l’innovation est au coeur de la stratégie de croissance du Groupe », souligne Gilles Coccoli, Directeur Général Stratégie et Développement d’Edenred.

« Le lancement de NutriSavings nous donne l’opportunité de nous développer aux Etats-Unis. Nous avons créé une solution novatrice sur le marché en plein essor de la santé et du bien-être, incitant les salariés à consommer plus sainement et contribuant à la baisse des dépenses de santé liées aux maladies chroniques », précise Gérard Bridi, Directeur Général d’Edenred USA.

[1] Lancement commercial prévu au cours de l’été 2013.

[2] Organisme à but non lucratif qui défend les intérêts des entreprises américaines sur les questions relatives aux politiques nationales de santé et qui leur propose des solutions pour remédier à ces problèmes.

[3] Source : centre américain de contrôle et de prévention des maladies (CDC) - www.cdc.org.

[4] Source : étude conduite par Mercer L.L.C auprès de 2 800 salariés en novembre 2011 à New York.

[5] Montant investi : 4 millions USD.

[6] Montant investi : 5 millions USD.

SOURCE : SavingStar

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s