Nutricosmétique : premier « bonbon-parfum » sans sucre en Europe

lu 6210 fois

Un bonbon sans sucre, tout en ayant la capacité de transmettre un parfum, est aujourd'hui possible pour la première fois en Europe. Né d'une idée développée par BENEO dans le cadre de son Candy Innovation Matrix, ce concept innovant a été repris par Alpi, un fabricant de confiseries bulgare. Le spécialiste des ingrédients fonctionnels a travaillé en étroite collaboration avec Alpi afin d'être le premier à commercialiser ce type de bonbon. Le bonbon cuit, parfumé à la rose, appelé « Deo », contient l'ISOMALT de BENEO et aura non seulement un goût exquis, mais il transmettra aussi par la peau, après ingestion, un délicieux parfum de rose.

Grâce au bonbon « Deo » d'Alpi, BENEO révolutionne la confiserie fonctionnelle en utilisant l'ISOMALT qui est le seul substitut naturel du sucre dérivé de la betterave sucrière. Ce bonbon cuit ne contient pas de sucre, il est faible en calories, possède un faible indice glycémique et ménage les dents. Grâce aux propriétés de lente dissolution de l'ISOMALT, l'expérience du goût est intensifiée par ce subtil parfum de rose qui se prolonge à l'infini dans la bouche et qui laisse sur la peau un parfum de rose durant encore plus longtemps.

Cette forme de nutricosmétiques (des compléments alimentaires pouvant soutenir le fonctionnement et la structure de la peau) est due à un ingrédient appelé « géraniol », un alcool acrylique de monoterpène, qui est un liquide incolore que l'on trouve dans des plantes telles que la rose, la lavande et la vanille. Le géraniol est un antioxydant naturel et son parfum, lorsqu'on le consomme sous la forme de bonbon, s'évacue du corps par les pores de la peau, libérant ainsi un parfum doux, naturel et pouvant durer plusieurs heures.

Wim Dries, Area Sales Manager chez BENEO, explique : « Nous sommes très heureux d'avoir pu concrétiser nos premières idées innovantes en matière de bonbon avec Alpi. Le travail acharné que nous avons tout deux mené montre bien que, notamment dans le domaine des bonbons cuits, de nouvelles idées peuvent vraiment voir le jour et permettre à chacun de sentir bon la rose ... au sens propre du terme ! »

Et Ir. Ventseslav Peychev, propriétaire d'Alpi, ajoute : « Nous sommes fiers d'être les premiers fabricants de bonbons-parfums en Europe. BENEO est un partenaire innovant, son équipe nous a soutenu en partageant avec nous de solides connaissances techniques et nutritionnelles. Ce fut un véritable plaisir de travailler en étroite collaboration avec eux et seule une collaboration aussi solide aurait permis d'aboutir, après deux années de recherches, à un lancement de produit aussi bien réussi. »

« Deo » est actuellement disponible en Bulgarie, mais l'idée d'un « bonbon-parfum » a été lancée pour la première fois au Japon où des chercheurs avaient creusé l'idée et confirmé que le parfum était bien libéré par la peau lorsque le géraniol était ingéré. Le même processus, beaucoup plus connu, de transmission du parfum par la peau est l'ingestion d'ail : ses composants sulfurés à forte émanation forment du sulfure d'allyle de méthyle qui ne peut être digéré et qui, dès lors, est excrété via la peau.

SOURCE : Wim Dries ajoute « Beaucoup de monde aime l'ail qui est largement utilisé dans l'alimentation européenne, mais son odeur

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s