Nouveau système d'évaluation de la sécurité des substances chimiques

lu 2037 fois

Chaque jour, nous sommes exposés à plusieurs milliers de substances chimiques. Certaines d'entre elles sont bonnes pour la santé (comme par exemple, les principaux composants des denrées alimentaires), mais d'autres (présentes dans les aliments ou dans l'environnement) peuvent avoir un effet néfaste sur la santé. Le risque qu'une substance chimique provoque un effet indésirable sur la santé est directement fonction de l'ampleur, de la fréquence et de la durée de l'exposition à cette dernière.

Le perfectionnement des techniques d'analyse permet aujourd'hui de détecter la présence d'un nombre croissant de substances chimiques, naturelles ou synthétiques, dans les denrées alimentaires, même à de très faibles concentrations. Toutefois, ces informations n'ont d'utilité que si nous connaissons l'effet que ces substances peuvent avoir sur la santé. Pour compenser le manque de données toxicologiques relatives aux nouvelles substances identifiées, un système d'évaluation de la toxicité possible d'une substance a été mis au point. Il s'agit du Seuil de Préoccupation Toxicologique. Ce système permet d'établir des priorités dans l'évaluation de la sécurité des substances chimiques.

Concept

Pour la plupart des substances chimiques, il existe un seuil en dessous duquel aucun risque pour la santé humaine n'est à redouter. L'organisme humain est en effet doté de mécanismes qui favorisent l'élimination rapide de la plupart des substances indésirables et la réparation des lésions que celles-ci ont pu infliger aux cellules et aux tissus. Toutefois, si l'exposition à une substance chimique dépasse les capacités de l'organisme à y faire face, des effets indésirables pour la santé peuvent survenir. Le Seuil de Préoccupation Toxicologique utilise ce concept pour préciser le seuil d'exposition aux substances chimiques dont la structure est connue et en deçà duquel aucun risque appréciable pour la santé humaine n'est à craindre.

Tests de toxicité

De nos jours, l'évaluation complète de la toxicité d'une substance chimique donnée est exhaustive. Elle peut comprendre des études d'exposition à court et à long terme et des tests de ses effets sur de nombreux systèmes (tels que les systèmes nerveux et immunitaire et l'appareil reproducteur). Tout impact sur la croissance et le développement doit être pris en compte, de même que le risque de lésions à l'ADN et de cancer. Il existe des données toxicologiques exhaustives pour de nombreuses substances chimiques, mais pour les substances nouvelles ou moins bien connues, aucune donnée n'est disponible, d'où l'intérêt du Seuil de Préoccupation Toxicologique.

Catégories chimiques de toxicité comparable

La raison pour laquelle il est possible de déterminer un Seuil de Préoccupation Toxicologique tient au fait que les substances chimiques d'une même famille, dotées d'une structure comparable, affichent un seuil de toxicité identique dans l'organisme. Autrement dit, elles deviennent toxiques approximativement au même niveau d'exposition. L'analyse exhaustive de différentes bases de données de toxicité a révélé qu'il existait trois grandes catégories de structures chimiques, qui diffèrent par leur toxicité : faible, modérée ou élevée. Il est donc possible de calculer un seuil générique de préoccupation toxicologique pour chaque catégorie de substances chimiques en deçà duquel le risque pour la santé est négligeable. Ce seuil d'exposition porte le nom de Seuil de Préoccupation Toxicologique.

Utilisation du Seuil de Préoccupation Toxicologique

Le Seuil de Préoccupation Toxicologique permet d'évaluer les substances à structure chimique connue présentes dans les denrées alimentaires à de faibles concentrations et sur lesquelles nous ne possédons d'aucune donnée de toxicité. Cela peut notamment être le cas lorsqu'un nouveau contaminant alimentaire est découvert. Les substances qui peuvent faire l'objet d'enquête sont les suivantes : contaminants naturels provenant du sol et des champignons, substances liées à la production et au conditionnement des denrées alimentaires et substances produites pendant la cuisson ou d'autres procédés de traitement.

Pour utiliser ce seuil, il faut pouvoir évaluer de manière fiable les apports (ou le niveau d'exposition) de la substance chimique en cause. Le niveau d'apport (ou d'exposition) est ensuite comparé au seuil de préoccupation toxicologique correspondant et l'on peut alors décider s'il convient ou non d'approfondir les études toxicologiques. Grâce à cette technique, les ressources consacrées aux substances chimiques sont directement fonction du risque qu'elles font peser sur la santé humaine.

Seuils génériques de préoccupation toxicologique chez l'être humain

toxicological_threshold_fr.jpg

Excellent potentiel

La technique du Seuil de Préoccupation Toxicologique est un outil important pour les responsables de l'évaluation et de la gestion des risques et pour l'industrie. Plusieurs organismes de réglementation, tels que l'Autorité Européenne de Sécurité des Aliments (AESA) et le Comité mixte d'experts FAO/OMS sur les additifs alimentaires (JECFA), ont fait appel à des concepts similaires au seuil de considération toxicologique pour évaluer les aromatisants alimentaires. La Food and Drug Administration des États-Unis y a aussi eu recours pour évaluer les aromatisants et les conditionnements. Le concept de Seuil de Préoccupation Toxicologique a été élaboré et affiné ces 10 dernières années à la suite de recherches scientifiques approfondies. Grâce aux techniques d'analyse de plus en plus évoluées, qui repoussent toujours plus loin les limites de la détection, le seuil de préoccupation toxicologique est devenu une technique efficace d'évaluation de la toxicité potentielle qui permet de préserver la sécurité des denrées alimentaires. Grâce à ce seuil, de faibles expositions à de nouvelles substances chimiques pourront être évaluées rapidement, les efforts pourront être concentrés sur les secteurs prioritaires et bien des tests toxicologiques inutiles seront évités (y compris ceux sur les animaux vivants).

Référence :

  • S. Barlow. Threshold of Toxicological Concern (TTC) - A tool for assessing substances of unknown toxicity present at low levels in the diet. ILSI Europe Concise Monograph Series 2005:1-32.

Source : « Conseil Européen de l'Information sur l'Alimentation (EUFIC) »

SOURCE : « Conseil Européen de l'Information sur l'Alimentation

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s