Niveaux records de pesticides dans les fruits et légumes européens

lu 2970 fois

Alors que le MDRGF (Mouvement pour les Droits et le Respect des Générations Futures) révélait en septembre que l'UE allait réévaluer de nombreuses Limites Maximales en Résidus de pesticides, le MDRGF et PAN-europe se sont procurés les dernières données du rapport européen annuel 2008 sur la teneur en résidus présents dans les fruits et les légumes vendus dans les pays européens, publié en octobre dernier. Résultat alarmant : toujours plus de pesticides dans vos végétaux !

« Niveaux records de pesticides dans les fruits et légumes européens » - Crédit photo : www.lecoinbio.com Le MDRGF révèle les données de l’enquête annuelle de l’Union européenne : Résidus de pesticides dans les végétaux, des chiffres en hausse!

Les fruits, légumes et céréales vendus dans l’Union européenne contiennent des niveaux record des pesticides - selon un rapport officiel de l’UE portant sur 2006 qui sera publié prochainement et que le MDRGF dévoile dès aujourd’hui. Près de la moitié des fruits, légumes et céréales testés contiennent des pesticides. Cinq des pesticides les plus fréquemment retrouvés dans les aliments sont classées comme cancérogènes, mutagènes, ou perturbateurs pour le système hormonal.

Près de 50% des échantillons pollués

Dans l’Union Européenne 49,5% des fruits et légumes contiennent des pesticides. C’est le plus haut niveau de contamination par les pesticides enregistrés dans l’UE. Cela représente une augmentation d’environ 20% au cours des 5 dernières années. Les céréales sont elles aussi de plus en plus contaminées avec 27,2% de contamination en 2006 contre 21% en 2005.

Des dépassements des limites

Au total, 4,7% de fruits, de légumes contiennent des pesticides à des concentrations supérieures au maximum les limites légales (LMR). La Commission compte t’elle sur des nouvelles LMR artificiellement relevées en 2008 pour résoudre artificiellement ce problème ?

Des risques pour la santé et l’environnement

23 pesticides ont été détectés à des niveaux suffisamment élevés pouvant présenter un risque aigu pour la santé publique. Cinq de ces pesticides trouvés le plus souvent dans les aliments vendus dans l’Union européenne sont classées comme cancérogènes, mutagènes, toxiques pour la reproduction, perturbateurs ou le système hormonal (Maneb, Procymidone, Iprodione, Carbendazime, Deltamethrine.). Pour la première fois, l’imidaclopride - pesticide controversé et d’usage limité en France, en raison des dépérissements des abeilles dont il est responsable - a été classé parmi les résidus de pesticides les plus fréquemment retrouvés dans les aliments en France et en Espagne.

Des multi-résidus en pagaille

Ce sont 27,7% des échantillons qui contiennent 2 résidus ou plus. Plus de 10% des échantillons testés contiennent 4 ou plus de résidus de pesticides différents !

Et la France ?

En France, pour les fruits et légumes, la situation, bien que stable entre 2005 et 2006, reste très préoccupante avec 44% d’échantillons contaminés dont 6% dépassent les Limites Maximales en Résidus (LMR). De plus, la situation s’aggrave pour les céréales passent de 30% de contamination en 2005 à 37% des échantillons contenant des résidus en 2006. Les multirésidus sont également en forte hausse avec 25,8% des échantillons qui contiennent 2 résidus ou plus ( 21,2% en 2005)

« Alors que 95% des français jugent importante la réduction de 50% de l’usage des pesticides prévue par le Grenelle et que 80% jugent préoccupante la présence de pesticides dans les aliments, nous exhortons nos élus, qui auront à se prononcer sur le sort des pesticides aussi bien au niveau national dans le cadre des lois Grenelle 1 et 2, qu’au niveau européen dans le cadre des nouvelles législations pesticides, à prendre les décisions qui s’imposent : fixer une réduction de 50% de l’usage des pesticides et promouvoir les alternatives à leur utilisation. » déclare François Veillerette.

(Synthèse réalisée par François Veillerette, Président du MDRGF et représentant du réseau PAN-Europe - Novembre 2008)

SOURCE : MDRGF

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s