Mythes et réalités sur la caféine

lu 6064 fois

La caféine est une substance naturelle (un alcaloïde) que l'on trouve dans les feuilles, les semences et les fruits de plus de 63 plantes de par le monde. Des produits comme le thé, le café ou certaines boissons sans alcool contiennent de la caféine, et sont consommés partout dans le monde depuis de nombreuses années.

Plus récemment, on a vu apparaître des boissons contenant un niveau plus important de caféine (les "boissons énergisantes").

L'un des effets les plus connus de la caféine est sa vertu stimulante qui permet de retarder temporairement la fatigue, un effet qui peut causer une insomnie chez les personnes qui y sont sensibles. On a aussi montré que la caféine agit comme un diurétique léger (favorisant l'élimination de l'eau). Malgré de nombreuses études sur son innocuité, il reste de nombreuses idées erronées sur ce composant alimentaire si commun. Cet article cerne les grandes lignes de la connaissance sur la caféine et la santé, tout en cherchant à clarifier une partie de la controverse autour de cet ingrédient alimentaire.

Mythe : Les effets de la caféine provoquent une dépendance.

Réalité : On entend très souvent dire que les gens sont "accros" à la caféine tout comme ils le seraient au shopping, au travail ou à la télévision. La caféine ne provoque pas de dépendance dans le sens défini par la plupart des autorités. Lorsque la consommation de caféine cesse brutalement, certains sujets peuvent ressentir des maux de tête, de la fatigue ou un état de somnolence. Mais ces symptômes ne durent généralement qu'une journée ou deux et peuvent être évités si la consommation de caféine est réduite progressivement.

Mythe : La caféine augmente le risque de maladies cardiaques.

Réalité : Des études à grande échelle ont montré que la consommation de caféine n'augmente ni le risque de maladie cardio-vasculaire, ni les niveaux de cholestérol et ne dérègle pas le rythme cardiaque. Lors de la prise de caféine, une légère et temporaire hausse de tension a pu être observée chez les sujets sensibles à la caféine. Cependant, cette hausse de tension n'est pas différente de celle résultant d'une activité normale, telle que monter un escalier. Néanmoins, il est recommandé aux personnes ayant des problèmes d'hypertension de consulter leur médecin au sujet de la consommation de caféine.

Mythe : La caféine provoque le cancer .

Réalité : Des études scientifiques approfondies montrent que la caféine n'augmente pas le risque de cancer. Deux études conduites sur un très grand nombre de personnes en Norvège et à Hawaï, ainsi qu'une analyse de treize études sur plus de 20 000 sujets n'ont trouvé aucun rapport entre la consommation régulière de thé ou de café et le risque de cancer.

Mythe : La caféine augmente les risques d'ostéoporose.

Réalité : Certaines études suggèrent que la consommation de caféine peut accroître la perte de calcium dans l'urine. Pourtant, ces pertes se sont révélées minimes et la consommation normale de caféine ne semble pas affecter l'équilibre en calcium ni la densité des os. Des études plus récentes ont confirmé que la consommation de caféine n'augmente pas sensiblement les risques d'ostéoporose, en particulier chez les femmes qui absorbent des quantités adéquates de calcium.

Mythe : Les femmes enceintes ou désirant avoir un enfant doivent éviter la caféine.

Réalité : De nombreuses études se sont intéressées aux effets de la caféine sur les facteurs de reproduction. Les résultats montrent que la consommation modérée de caféine n'affecte pas la santé de la femme ni de son futur enfant. Les études mettant en parallèle la consommation de caféine et le délai de conception n'ont pu avaliser la thèse selon laquelle la consommation de boissons contenant de la caféine pouvait affecter la fertilité. Deux études majeures aux Etats-Unis n'ont trouvé aucune corrélation entre consommation de caféine et fertilité ou malformations du bébé. De surcroît, des études récentes ont montré qu'il n'y avait aucune corrélation entre consommation de caféine et fausses couches ou croissance fœtale anormale. La question reste cependant posée en ce qui concerne les effets que pourraient avoir de fortes doses de caféine et on préconise aux femmes enceintes d'en consommer modérément (300 mg par jour ou 3 à 4 tasses de café instantané).

Mythe : La caféine affecte la santé de l'enfant.

Réalité : Les enfants ont en général la même capacité à absorber la caféine que les adultes. Des études ont montré que, pris en quantité raisonnable, les aliments et les boissons contenant de la caféine n'ont pas d'effet détectable sur l'hyperactivité ou les capacités d'attention des enfants. Il faut cependant noter que chez les enfants sensibles, de fortes doses de caféine peuvent engendrer des effets temporaires tels que la nervosité, l'irritabilité ou l'anxiété.

Mythe : La caféine n'a pas d'effets positifs.

Réalité : On sait que la caféine augmente le niveau de vigilance et les capacités d'attention. On recommande souvent de boire une tasse de café ou de thé pour éviter l'assoupissement ; en particulier pour les personnes devant conduire sur de longues distances ; et on ne compte pas les gens qui, au travail, recourent à une tasse pour se donner un petit coup de fouet. Des études ont montré que la caféine pouvait également augmenter la mémoire et les facultés de raisonnement.

On a trouvé des agents antioxydants dans de nombreuses boissons contenant de la caféine, notamment le thé et, plus récemment, le café et le chocolat. Les agents antioxydants semblent avoir des pouvoirs bénéfiques pour la santé, en particulier en ce qui concerne le cœur et la prévention du cancer. Des rapports récents suggèrent que la caféine peut être utile dans le traitement des réactions allergiques du fait de sa capacité à réduire la concentration d'histamines, les substances qui déclenchent la réaction du corps aux substances allergènes. On sait depuis longtemps que la caféine soulage certains asthmatiques. Il faudrait toutefois élargir la recherche dans ce domaine avant de tirer des conclusions.

Ce qu'il faut retenir

Après des décennies de recherche, la communauté scientifique n'a pas établi que la consommation modérée de caféine comportait un quelconque risque pour la santé. Avec bon sens et modération, toute personne normalement constituée pourra continuer à profiter de son thé, de son café ou de sa boisson à la caféine.

Qu'appelle-t-on "consommation modérée" de caféine ?

Une consommation d'environ 300 mg de caféine par jour est considérée comme modérée. Pour vous aider à faire vos calculs, voici ce que contiennent les boissons les plus communes.

  Quantités moyennes par portion
Café instantané 75 mg par tasse de 190 ml
Café filtre 85 mg par tasse de 190 ml
Thé infusé 50 mg par tasse de 190 ml
Boissons énergétiques
(avec caféine ou guarana ajoutée)
28-87 mg par verre de 250 ml
Boissons au cola
(sans sucre ou normales)
8- 53 mg par verre de 250 ml
Certaines boissons non alcoolisées 24 mg par verre de 250 ml
Chocolat 5,5 à 35,5 mg par barre de 50 g

SOURCE : EUFIC

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s