MONIQA aborde la qualité et sécurité alimentaire avec des résultats innovants

lu 3327 fois

Notre alimentation est-elle sûre ? Beaucoup se posent cette question, aussi le projet MONIQA (« Monitoring and quality assurance in the total food supply chain ») financé par l'UE y a-t-il répondu en développant des outils et des méthodes fiables pour évaluer les aliments que nous consommons. Le projet, soutenu à hauteur de plus de 12 millions d'euros au titre du domaine thématique « Qualité et sécurité alimentaire » du sixième programme-cadre (6e PC), propose une base de données comportant des questions sur la qualité et la sécurité alimentaire, ainsi que des outils analytiques pour la production alimentaire et la chaîne d'approvisionnement.

« MONIQA aborde la qualité et sécurité alimentaire avec des résultats innovants » Le consortium MONIQA, composé de 33 organisations d'Europe et d'autres pays étrangers, se concentrait sur l'harmonisation mondiale des stratégies de contrôle et de surveillance de la qualité et la sécurité alimentaire. Grâce à cette base de données de pointe, les utilisateurs ont désormais accès aux restrictions législatives et aux méthodes correspondantes d'analyse et d'échantillonnage.

Les partenaires de MONIQA expliquent que les composants fondamentaux de la base de données est le RASFF (le système d'alerte rapide de l'UE), un outil essentiel dans la lutte de l'UE pour garantir la sécurité alimentaire en accordant un échange efficace et rapide des informations entre les États membres et la Commission européenne lorsque des risques pour la santé humaine sont détectés dans la chaîne alimentaire pour l'homme et le bétail.

La base de données comprend des listes complètes de polluants et de denrées alimentaires dans lesquelles ces polluants constitueraient une menace. Ces listes sont reliées aux sources de données. Les partenaires expliquent que les données RASFF ont d'abord été utilisées pour créer la structure de base de la base de données; les données suivantes ont été ajoutées avec les résultats du projet.

Ces résultats comprennent des méthodes utilisées actuellement par les partenaires MONIQA pour l'identification et la quantification des catastrophes et/ou des polluants, des informations sur les régimes alimentaires nationaux et les archives, ainsi que des informations tirées de rapports sur la qualité alimentaire et les défis en termes de sécurité.

Grâce aux partenaires du projet, les données de RASFF ont déjà été converties en une base de données 100% interrogeable et relationnelle. Les utilisateurs peuvent rechercher des notifications RASFF par denrée, polluant, pays d'origine et/ou pays ayant reporté des cas.

Les partenaires expliquent que de grands groupes de polluants couverts pas RASFF ont été utilisés pour établir les catégories de polluants dans la base de données, ainsi que des groupes pour lesquels il existe une législation de l'UE régissant les taux permissibles maximum dans les aliments pour l'homme ou le bétail.

La liste des denrées s'est d'abord basée sur les taux de résidus maximum permis par la législation, mais a ensuite été élargie afin d'inclure des fruits ou légumes spécifiques pour lesquels il existe une législation sur des polluants ou qui étaient compris dans le RASFF. Enfin, les produits animaliers et la législation correspondante ont également été insérés dans la base de données.

Les utilisateurs souhaitant obtenir davantage d'informations peuvent télécharger le document « MONIQA Methods Database in Seven Easy Steps » sur le site internet du projet.

Dans un autre développement, la seconde conférence internationale MONIQA a eu lieu du 8 au 10 juin derniers à Cracovie, en Pologne; elle réunissait des participants qui ont formé un pont multidisciplinaire entre les inquiétudes sur la science de la nutrition et de l'alimentation et l'impact socio-économique des catastrophes alimentaires. Les participants à la conférence ont mis un accent sur les progrès réalisés dans les normes de sécurité alimentaires, les mycotoxines et phycotoxines, les allergènes alimentaires, les polluants chimiques, les additifs alimentaires, la contamination microbiologique et les technologies émergeantes pour l'évaluation de la sécurité et l'authenticité alimentaire.

Lancé en 2007 et devant s'achever en 2012, MONIQA est coordonné par l'Association internationale de sciences et technologies céréalières en Autriche, et rassemble des experts renommés de la recherche et de l'industrie d'Europe, d'Asie et d'Océanie.

Pour de plus amples informations, consulter :

Source : © Communautés européennes, 2010

SOURCE : Communautés européennes

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s