Modification de la directive sur l'étiquetage nutritionnel

lu 5411 fois

Début 2007, la Commission européenne va proposer une modification de la directive sur l'étiquetage nutritionnel datant de 1990. L'objectif sera de rendre plus compréhensible l'étiquetage des teneurs en énergie / calories, protéines, lipides, glucides, vitamines, minéraux.

Les pays du Nord de l'Europe et notamment la Grande Bretagne, ayant une approche fonctionnelle de l'alimentation, tente de convaincre la Commission de l'intérêt de systèmes simplistes tels que les feux tricolores sur l'emballage pour signaler les aliments bons, moyens, mauvais. En France, le Conseil National de la Consommation a rejeté de façon consensuelle le principe d'un tel système, attitude confirmée par une étude auprès des consommateurs qui rejettent ce type d'étiquetage.

Il devient urgent que la France intervienne vigoureusement auprès de la Commission. Il faut éviter que l'étiquetage nutritionnel devienne une source d'inquiétude des consommateurs sur les aliments qu'ils consomment. En effet, l'équilibre alimentaire peut être assuré avec tous les aliments, c'est la façon dont on les consomme qui peut entrainer des déséquilibres.

L'ANIA attend les propositions des administrations concernées. Elle propose quant à elle un système plus objectif et compréhensible, basé sur la présentation de l'apport d'une portion d'un aliment par rapport aux apports journaliers recommandés.

SOURCE : Association Nationale des Industries Alimentaires

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s