Mise en garde sur le produit amaigrissant « Venom Hyperdrive 3.0 »

lu 3962 fois

A la suite d'une alerte des autorités américaines (FDA) parvenue le 22 janvier 2009, l'Afssaps met en garde les consommateurs sur les risques d'un produit amaigrissant dénommé « Venom Hyperdrive 3.0 », vendu sur Internet. Selon les indications communiquées par la FDA, il est fabriqué aux USA et distribué en France.

Mise en garde sur le produit amaigrissant « Venom Hyperdrive 3.0 » Le produit « Venom Hyperdrive 3.0 » n’est pas autorisé en France. Il ne fait l’objet d’aucun contrôle par les autorités sanitaires, et sa commercialisation est illégale. Il répond à la définition du médicament compte tenu de sa composition. En effet, selon les analyses réalisées par la FDA, il contient une substance pharmacologiquement active, la sibutramine, non indiquée sur le conditionnement du produit.

Cette substance est un principe actif contenu dans un médicament soumis à prescription médicale et nécessitant un suivi régulier des patients en raison du risque de survenue d’effets indésirables cardiovasculaires. Le produit « Venom Hyperdrive 3.0 » revendique une activité dans la perte de poids et le contrôle de l’appétit. Selon les résultats des investigations menées par la FDA, ce produit ne serait plus fabriqué mais des stocks seraient encore existants.

Les autorités de santé mettent donc en garde les consommateurs sur les risques pour la santé de ce produit vendu sous le nom de marque « Venom Hyperdrive 3.0 ». Il est fermement recommandé de ne pas le consommer, et conseillé aux personnes qui en auraient absorbé de consulter rapidement leur médecin pour un examen de contrôle.

La sibutramine est présente dans le Sibutral®, médicament autorisé en France depuis juin 2001. Sibutral® est indiqué dans la perte de poids chez les patients présentant une obésité ou un surpoids associé à d’autres facteurs de risque, tels que le diabète et/ou un taux de lipides élevé. Ce médicament est prescrit chez les patients n’ayant pas perdu suffisamment de poids après trois mois de régime alimentaire et d’exercice physique.

La prise de sibutramine peut s’accompagner d’effets indésirables cardiovasculaires, notamment une augmentation de la pression artérielle et de la fréquence cardiaque. Ce risque nécessite une surveillance régulière du patient au cours du traitement. La prescription de ce médicament est ainsi réservée aux spécialistes et/ou services spécialisés en endocrinologie et maladies métaboliques, en cardiologie, en médecine interne. De plus, l’Afssaps a notamment interdit l’incorporation de la sibutramine dans les préparations magistrales en 2007.

L’Afssaps rappelle qu’en France la vente de médicaments est uniquement autorisée dans les pharmacies, dont le circuit de distribution est contrôlé. Il est ainsi fermement déconseillé d’acheter des médicaments sur internet.

SOURCE : AFSSAPS

Cela pourrait vous intéresser

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s