Mieux vivre sans gluten : Zoom sur les troubles liés au gluten

1491 Réagir

Mieux vivre sans gluten : Zoom sur les troubles liés au gluten

Manger sans gluten, ce n’est pas qu'un effet de mode. En effet, les troubles liés au gluten concernent de plus en plus de personnes, toutes générations confondues. Mais savez-vous ce qu’est le gluten, et comment bien s'alimenter sans gluten ?

Surfez plus vite et sans publicité
Accès à tous les contenus PREMIUM

Débloquez cette page avec Multipass

Pour devenir incollable sur ce sujet, voici la première partie de « Mieux vivre sans gluten, le mag santé & nutrition », nouvelle série de 4 émissions videos de 4 minutes, réalisées à l’occasion de la 1ère édition du « Mois du Sans Gluten », qui se déroule en ce mois de mai 2017.

Dans cette vidéo vous retrouverez, grâce à l'éclairage d’un professionnel de santé et les bons conseils d'une nutritionniste, des informations sur les différents troubles liés au gluten, les céréales contenant du gluten et les atouts santé des aliments sans gluten, ainsi que la recette d’une délicieuse tarte aux courgettes et chèvre sans gluten !

Le gluten en question

Désagréments digestifs, fatigue, douleurs… peut-être souffrez-vous sans le savoir d’intolérance au gluten, connue aussi sous le nom de maladie cœliaque. On estime à environ à 600 000 le nombre de Français qui souffrent aujourd'hui de ces maux très embarrassants au quotidien. Mais qu’est-ce que le gluten et quelles sont les différentes pathologies qui lui sont imputées ?


Pour en savoir plus, rendez-vous avec un des meilleurs spécialistes de la question, le Professeur Bruno Bonaz, gastro-entérologue entérologue au CHU de Grenoble, qui détaille ici les trois troubles liés au gluten : la maladie cœliaque, la sensibilité au gluten, l’allergie au gluten.

« Le gluten, c'est une protéine qu'on retrouve dans le blé, l'orge et le seigle. Quand on fait un régime sans gluten, on est censé ne plus manger de blé, d'orge et de seigle, tout simplement. A l'heure actuelle, les différentes pathologies liées au gluten sont l'allergie au gluten - ensuite, vous avez la maladie coeliaque qui est l'intolérance au gluten - et puis ce qui est plus fréquent, la sensibilité au gluten non coeliaque, c'est-à-dire que ce sont des patients qui ne tolèrent pas le gluten, qui ont des symptômes lorsqu'ils prennent du gluten, mais qui n'ont pas la vraie maladie coeliaque. L'allergie au gluten c'est rare. Moi, j'en ai vu personnellement qu'une fois.

La maladie coeliaque, c'est 1% de la population en France, en Europe, en Amérique du Nord, en sachant qu'on en laisse passer aussi. C'est à dire que maintenant, par exemple, quand je vois en consultation un patient qui a des douleurs abdominales, des ballonnements, à fortiori de la diarrhée, on doit rechercher systématiquement la maladie coeliaque. »

Bien manger sans gluten

Quels sont les propriétés et les atouts des aliments sans gluten, quand exclure le gluten de son alimentation et par quoi le remplacer ? Elisabeth Cadiou, diététicienne-nutritionniste répond à ces questions et nous fait découvrir les aliments de substitution sans gluten de qualité et bons pour la santé.

« On doit avoir exclu le gluten de son alimentation lorsqu'on a une maladie coeliaque, une allergie au blé, ou une sensibilité au gluten non coeliaque. Ces trois pathologies doivent être absolument diagnostiquées au préalable par un médecin. On va substituer la farine de blé par des farines de légumineuses, comme le pois chiche, le millet.... Ces légumineuses apportent des protéines, des fibres, et des vitamines. Il y a aussi le quinoa, l'amaranthe, le sorgho, qui vont remplacer les farines de blé. Le sorgho est très intéressant pour le magnésium. On peut conseiller aux patients de prendre un pain au levain car ça permet d'avoir une impression de satiété plus importante. »

A table sans gluten


Recette de tarte salée aux courgettes et au chèvre sans gluten (entrée)

Tarte salée aux courgettes et au chèvre sans gluten

Ingrédients pour 4 à 6 personnes :

  • 1 pâte feuilletée sans gluten (surgelée)
  • 1 à 2 courgettes (selon leur grosseur)
  • 1/2 bûche de chèvre
  • Moutarde
  • Sel, poivre
  • Huile d’olive
  • Salade verte (jeunes pousses)
  • Tomates cerise

Déroulé de la recette :

Temps de préparation : 15 minutes
Temps de cuisson : 35-40 minutes

  • Pensez à décongeler la pâte feuilletée.
  • Préchauffez votre four à 185°C (chaleur normale, évitez la chaleur tournante).
  • Coupez les courgettes en fines rondelles et faites les revenir avec un filet d’huile d’olive. Salez et poivrez.
  • Coupez la bûche de chèvre en rondelles.
  • Déroulez la pâte et étalez-la un peu au rouleau à pâtisserie pour qu’elle aille parfaitement dans votre moule.
  • Placez la pâte feuilletée au fond du moule sous du papier sulfurisé. Badigeonnez de moutarde le fond de tarte.
  • Etalez les courgettes et le chèvre coupé en rondelles.
  • Enfournez pour 35 à 40 minutes.
  • Servez immédiatement avec une salade verte (jeunes pousses) et tomates cerise.

SOURCE : Seprem Productions