Mieux connaître les choix et préférences alimentaires des adolescents européens

lu 4208 fois

Le projet HELENA (Healthy Lifestyle in Europe by Nutrition in Adolescents ou Des modes de vie sains en Europe par la nutrition au cours de l'adolescence) apporte des précisions sur les habitudes alimentaires et le mode de vie des adolescents de cinq pays européens et révèle des similitudes surprenantes, ainsi que des différences essentielles. Ce projet est une étude de trois ans financée par l'Union européenne dont l'objectif est de mieux comprendre les habitudes nutritionnelles et les modes de vie des adolescents âgés de 13 à 16 ans de 10 pays européens.

Phase initiale du projet

Si les apports alimentaires sont fonction des perceptions et attitudes à l'égard de la nutrition et de la santé, ils sont aussi influencés par les choix et préférences alimentaires. La phase préliminaire du projet HELENA s'est donc intéressée à ces paramètres dans le cadre d'une recherche qualitative portant sur l'analyse approfondie des comportements et de leurs facteurs de motivation auprès d'adolescents de cinq des pays participants (Belgique, Hongrie, Espagne, Suède, Royaume-Uni).

Méthode

Au total, 304 adolescents scolarisés à temps plein de ces cinq pays ont été répartis équitablement, par sexe et par âge (13-14 et 15-16 ans), dans 44 groupes de discussion. Des animateurs expérimentés, aidés d'un guide de discussion traduit dans la langue de chaque pays, dirigeaient les débats. Les participants étaient notamment invités à indiquer, à partir d'une liste préétablie, les trois principaux facteurs ayant une influence sur leurs choix alimentaires, pour chaque collation ou repas pris durant la journée.

Résultats

Universalité de la collation

La fréquence des repas et les choix alimentaires varient d'un pays à l'autre. En règle générale, les adolescents consomment trois repas par jour et prennent des collations entre les repas, sauf en Espagne où les plus jeunes mangent trois à cinq repas par jour ainsi que des collations. Les collations entre les repas concernent tous les pays, notamment après l'école.

Le goût : une influence capitale sur les choix alimentaires

Il existe de nombreuses similitudes entre les pays en ce qui concerne les facteurs ayant le plus d'influence sur les choix alimentaires. Le goût est de loin le facteur le plus important pour tous les repas et dans tous les pays. L'influence des parents, notamment au petit-déjeuner et pour le repas du soir, l'importance accordée à la santé (essentiellement par les parents plutôt que par les participants eux-mêmes) et le caractère pratique sont des facteurs communs à tous les pays étudiés.

Bien que les habitudes influencent les choix alimentaires dans tous les pays, notamment pour le petit-déjeuner et les collations, leur importance est particulièrement prononcée en Belgique et en Espagne, alors qu'elle l'est beaucoup moins en Hongrie et au Royaume-Uni. En Suède, l'école semble exercer une influence notable sur les choix ali?mentaires pour le petit-déjeuner et le repas de midi.

Obstacles à une alimentation équilibrée

Les adolescents qui ont pris part à cette enquête comprennent l'importance d'une alimentation équilibrée et savent qu'ils ne mangent pas toujours aussi bien qu'ils le devraient. Pour eux, la difficulté tient à ce que l'alimentation équilibrée est ennuyante, qu'elle n'a pas toujours bon goût, qu'elle ne les rassasie pas lorsqu'ils ont faim, qu'elle demande trop d'efforts et qu'elle coûte plus cher.

L'étude fait également ressortir que les mauvaises habitudes alimentaires ou le mode de vie ne suscitent guère de préoccupations immédiates chez les adolescents. S'ils possèdent quelques connaissances sur la nutrition et la santé, leurs remarques font penser qu'ils ont des difficultés à les mettre en pratique, sans compter que leurs préjugés et lacunes sur l'alimentation n'améliorent pas la situation.

La suite...

Les résultats tirés des groupes de discussion seront utilisés pour élaborer un questionnaire qui permettra de recueillir des données quantitatives sur les influences qui s'exercent sur les adolescents en matière de choix et de préférences alimentaires dans les 10 pays participants (Autriche, France, Allemagne, Grèce et Italie, en plus des cinq pays qui ont participé à l'enquête qualitative). L'enquête portera essentiellement sur les aliments consommés lors des collations, sur les boissons et sur les habitudes et attitudes à l'égard de l'alimentation, du régime alimentaire et de la santé. Les données recueillies permettront d'élaborer des aliments meilleurs pour la santé, qui satisfont aux goûts et à l'appétit des adolescents et contribuent à vaincre les obstacles à l'adoption d'une alimentation équilibrée.

Pour plus de renseignements, se reporter aux objectifs généraux de l'étude.

Références :

  • Gilbert C.C., Sanchez M.J., Lehoux C., Hegyi A., Åström A., Hall G., Merino G., Masson A., Fontaine L., Kuti T. (2007) Qualitative research investigating food choices and preferences of adolescents in Europe.

Source : « Conseil Européen de l'Information sur l'Alimentation (EUFIC)»>

SOURCE : « Conseil Européen de l'Information sur l'Alimentation

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s