Marqueur d’une alimentation équilibrée, le fromage doit faire partie du conseil nutritionnel

lu 6944 fois

Le fromage fait partie des 3 produits laitiers recommandés par le Programme National de Nutrition et Santé (PNNS) : il est le 1er vecteur de calcium de l’alimentation adulte et un véritable condensé de nutriments. Or, souvent perçu à tort comme trop gras, sa consommation diminue ! Pourtant les études montrent que la consommation de fromages est corrélée à des habitudes alimentaires structurées et diversifiées.

« Marqueur d’une alimentation équilibrée, le fromage doit faire partie du conseil nutritionnel - Crédit photo : www.institutfromagesetsante.com Le Docteur Martine Pellae, Praticien Clinicien Hospitalier dans le service de diabétologie et de nutrition de l’Hôpital Bichat à Paris, estime que le fromage doit faire partie intégrante du conseil nutritionnel. Faisant référence à l’enquête CCAF 2007, elle précise que « les consommateurs de fromages sont ceux qui ont le comportement alimentaire le plus équilibré et le plus diversifié » ajoutant que la « consommation de fromage est inversement corrélée avec la consommation de sucreries ».

« Ce n’est pas l’aliment qui est source de déséquilibre, mais la quantité consommée ! Il est important d’aider les patients à revoir leurs habitudes alimentaires, de lever les interdits alimentaires et à ce titre de réintégrer le fromage au menu car il comporte de nombreux atouts nutritionnels : protéines, vitamines et sels minéraux.” poursuit le Docteur Pellae. Un conseil partagé par Annie Martineau, Psychologue clinicienne à Paris, qui attire l’attention sur les peurs alimentaires, sources de comportements inadaptés, précisant que « le fromage par la multiplicité de ses goûts, de ses textures, de ses saveurs est un allié dans l’apprentissage du goût dès l’enfance et participe à la mise en place d’une alimentation diversifiée et équilibrée”.

« Adopter un nouvel étiquetage du taux de MG comportant le juste taux de MG du fromage en harmonie avec celui des autres aliments (ce qui est fait depuis le décret du 27 avril 2007) et raisonner en portions consommées et non pas sur la base de 100g devraient permettre de replacer le taux de MG du fromage à sa juste valeur et contribuer à faire disparaître les fausses perceptions qui pénalisent injustement sa consommation », conclut Bernard Poullain, Directeur nutrition de l’Institut Fromages & Santé, lors d’une conférence de presse à Paris le 20 novembre.

A propos de l’Institut Fromages & Santé

L’Institut Fromages & Santé, créé en 2006 est une association Loi 1901, dont le principal objectif est d’informer les professionnels de santé et le grand public sur les qualités nutritionnelles du fromage afin de maintenir sa place au sein des comportements alimentaires d’aujourd’hui. Sa mission est donc de délivrer les données des études scientifiques sur les aspects nutritionnels des fromages mais aussi de diffuser des conseils plus pratiques.

SOURCE : Institut Fromages & Santé

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s