Marié, veuf ou divorcé : quelle influence sur la santé ?

lu 2279 fois

Un changement de statut matrimonial (divorce, veuvage, remariage) a-t-il une influence sur les facteurs de santé liés au mode de vie ? Pour répondre à cette question, près de 39 000 Américains issus de l'étude Health Professionals Follow up Study et âgés de 40 à 75 ans ont été interrogés en 1986, 1990 et 1994.

La majorité d’entre eux (93,3 %) étaient mariés en 1986. Dans chaque intervalle de 4 ans, 90 % des hommes mariés, 4 % des divorcés et 1 % des veufs le sont restés, 2 % ont divorcé, 1 % sont devenus veufs et 2 % se sont remariés.

Par rapport aux hommes restés mariés, ceux devenus veufs ont augmenté leur consommation d’alcool, alors que ceux ayant divorcé ne l’ont pas significativement accrue, ni d’ailleurs celle de cigarettes. Le divorce et le veuvage sont associés à une baisse de l’IMC, contrairement au remariage, qui de plus entraîne une réduction de l’activité physique.

Concernant les habitudes alimentaires, ceux devenus veufs ou divorcés réduisent leur consommation de légumes, alors que le remariage provoque l’effet inverse. En outre, les veufs se mettent à consommer plus de produits frits hors domicile et les divorcés moins de fruits et de viandes. Le remariage, quant à lui, semble salutaire, les sujets augmentant leur consommation de fruits, de viandes blanches et réduisant leur consommation de boissons sucrées.

Le changement de statut matrimonial a donc un impact. Reste à savoir si les modifications observées chez ces hommes d’un bon niveau socioéconomique et culturel se retrouvent dans d’autres catégories de population.

(J Epidemiol Community Health 2005 ; 59 : 56-62)

SOURCE : Centre de Recherche et d’Information Nutritionnelles

Cela pourrait vous intéresser

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s