Manger selon ses gènes

3869 Réagir

Les équipes de professeurs Rémy Burcelin (Inserm, Toulouse) et Nathalie Delzenne (Université catholique de Louvain, Belgique) viennent de montrer que certaines bactéries présentes dans nos intestins peuvent être à l'origine d'un diabète ou favoriser l'obésité.

Surfez plus vite et sans publicité
Accès à tous les contenus PREMIUM

Débloquez cette page avec Multipass

Selon le professeur Burcelin, l'une des parades contre ces pathologies pourrait consister à « modifier la flore intestinale par une alimentation appropriée ». Certaines fibres alimentaires et les yaourts de type probiotique sont actuellement à l'étude.

D'ici une dizaine d'années, l'alimentation sera peut-être basée sur le profil génétique (nutrigénomique).

(Science & Avenir, 01/06, La Vie, 31/05)

SOURCE : Synthèse de Presse de l'INSERM