Manger moins sucré réduit le cholestérol sanguin

lu 5461 fois

Vous pensez tout savoir pour réduire votre niveau de cholestérol ? Pour le moins, vous savez qu’une consommation excessive de sucre peut favoriser l’obésité, le diabète et amener à de nombreuses visites chez le dentiste.Un rapport du département nutritionnel de l’université de Tufts prétend être la première étude à montrer qu’une consommation excessive de sucre peut augmenter le taux de cholestérol dans le sang. Il semble que les travaux menés par le Dr John Yudkin ont été oubliés...

On aime le sucre car il a bon goût. Des études montrent que 16 % des calories dans les aliments consommés aux Etats-Unis proviennent de sucre ajouté pendant la fabrication. Il y a 35 ans, ce chiffre était de 10,6 %. Ce « sucre invisible » est caché dans une variété d’aliments quotidiens tels que le pain. Cela signifie que la plupart des adultes consomment 90 grammes ou 21,4 cuillères à café de sucre par jour.

Il est facile d’obtenir cette estimation. Il y a des années, j’ai averti les parents que leurs enfants avalaient huit cuillères à café de sucre pour chaque cannette de Coca-Cola qu’ils buvaient. Et les gens se demandent pourquoi nous avons une épidémie d’obésité ! L’obésité commence très tôt dans la vie.

6.113 personnes ont participé à cette étude récente. Ils étaient divisés en plusieurs groupes et selon leur régime alimentaire, certains prenaient trois cuillères à café de sucre par jour et d’autres jusqu’à 46 cuillères à café de sucre par jour.

Les chercheurs ont constaté qu’une forte consommation de sucre fait baisser le bon cholestérol, le HDL, et augmenter le taux de triglycérides dans le sang. Ils ont conclu qu’une forte consommation de sucre et l’élévation du taux de cholestérol n’était pas une situation saine pour la santé.

Cette étude n’est pas la première à associer le sucre et les mauvaises nouvelles. Le Dr John Yudkin, professeur en physiologie de l’université de Londres, et expert en sucre, a affirmé il y a 40 ans qu’un kilo de sucre par semaine est excessif et dangereux.

John Yudkin a écrit dans son ouvrage Sweet and Dangerous (Sucré et dangereux) que des études ont montré qu’il y avait un lien direct entre une alimentation élevée en sucre et le risque de développer des maladies coronariennes. Cela a été constaté dans vingt autres pays.

Les résultats de cette étude ne me surprennent pas. Il y a plusieurs années, j’ai interviewé Linus Pauling, un biochimiste et prix Nobel de chimie. Il m’a dit que lorsque le sucre se décompose dans l’organisme, une partie de celui-ci produit de l’acide acétique dans le foie, qui lui est précurseur du cholestérol.

Pauling a cité une expérience sur des prisonniers qui ne pouvaient pas mentir sur leur alimentation. Cette étude a montré que trop de sucre cause une augmentation du cholestérol dans le sang.

D’autres études ont aussi révélé que le sucre est associé aux maladies cardiovasculaires. Les juifs yéménites ont normalement une alimentation riche en graisses mais faible en sucre et peu de maladies cardiaques. Mais lorsqu’ils se sont déplacés en Israël et ont adopté un régime alimentaire riche en sucre, les maladies cardiaques sont devenues plus fréquentes.

Dans le passé, les populations noires d’Afrique du Sud n’étaient presque pas atteintes de maladies coronariennes. Mais quand elles ont augmenté leur consommation de sucre, les maladies cardiaques ont augmenté.

Alors, que faut-il faire ? D’abord, n’oubliez pas que le sucre est sucré mais dangereux. Par ailleurs, il n’est pas nécessaire de consommer trop de sucre car celui-ci n’a pas de valeur alimentaire à part les calories en plus.

Ne vous laissez pas berner par les étiquettes d’emballage. Et pas besoin d’un diplôme en chimie pour les lire ! Si le sucre est mentionné parmi les premiers ingrédients, vous savez que vous avez entre les mains des aliments chargés en sucre.

Il est aussi facile d’oublié que le sucre a de nombreux cousins comme le fructose, le sirop de maïs, le miel, le sucre brun, le sirop d’érable et la mélasse. Aussi, fuyez les boissons énergétiques qui peuvent contenir 36 % de sucre ajouté. Et allez-y doucement sur les desserts et les bonbons.

Il serait imprudent d’ignorer ces études qui associent le sucre et le cholestérol. Ce qui est vrai, c’est que trop de calories, venant entre autre du sucre, peut augmenter votre taux de cholestérol, et entraîner des décès.

Malheureusement, à moins que des mesures draconiennes ne soient prises, trop de calories peut détruire notre système de santé publique.

(Par le Dr. John Briffa, médecin basé à Londres, journaliste en médecine, spécialisé dans la nutrition et la médecine naturelle)

SOURCE : La Grande Epoque

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s