Manger méditerranéen pour mieux dormir ?

lu 4932 fois

Une alimentation méditerranéenne couplée à la pratique d’une activité physique permettrait d’améliorer certains symptômes de l'apnée du sommeil. Tels sont les résultats d’une étude grecque portant sur l’impact d'un régime méditerranéen sur des personnes obèses souffrant d'apnée du sommeil par rapport à celui d'un régime spécifique.

Le syndrome d’apnées obstructives du sommeil (SAOS) est l'un des troubles respiratoires liés au sommeil le plus répandu avec une prévalence d’environ 2-4% de la population adulte. Ce pourcentage augmente jusqu'à 20-40% chez les obèses. Une perte de poids est souvent une partie essentielle du plan de traitement recommandé.

Régime et activité physique

Les chercheurs de l'Université de Crète, en Grèce, ont examiné 40 patients obèses souffrant de SAOS. Ils ont ensuite été divisé en deux groupes, le premier recevant un régime dit « avisé », l’autre recevant une diète méditerranéenne. Les deux groupes ont également été encouragés à augmenter leur activité physique, principalement par la pratique quotidienne d’au moins 30 minutes de marche.

Dans les deux groupes, les patients ont également été placé sous ventilation en pression positive continue des voies aériennes (CPAP), thérapie qui consiste à porter un masque générant un flux d'air continu permettant de garder les voies aériennes supérieures ouvertes pendant le sommeil du patient.

Les scientifiques ont surveillé les patients au cours d'une étude du sommeil connue sous le nom de polysomnographie. Cette surveillance a impliqué plusieurs marqueurs pour le SAOS, tels que l'activité électrique du cerveau, les mouvements oculaires et le ronflement. Les patients ont été examinés au début de l'étude et six mois plus tard.

Résultats prometteurs

Les résultats ont montré que les personnes suivant le régime méditerranéen présentaient un nombre réduit d’apnées au cours des stades de mouvements oculaires rapides, ce qui représente habituellement environ 25% du sommeil total durant la nuit.

Les résultats ont également révélé que les personnes suivant la diète méditerranéenne adhéraient plus aisément au régime de restriction calorique, pratiquaient davantage d'activité physique et présentaient une diminution plus importante de l’adiposité abdominale.

Il reste du chemin

Bien que les résultats de cette étude menée sur un petit échantillon montrent une diminution des apnées du sommeil au cours de certains stades de ce dernier, aucune amélioration significative n’a pu être mise en évidence quant à la gravité de l’état des patients. Les auteurs suggèrent dès lors que des études complémentaires menées sur des échantillons plus larges seront nécessaires pour comprendre pleinement les avantages du régime méditerranéen.

Selon Christopher Papandréou, auteur principal de l’essai: «Cette étude est la première a examiner l'impact d’un régime méditerranéen en combinaison avec la pratique d’une activité physique régulière sur le SAOS via des changements dans le corps humain. Nos résultats montrent que le nombre de perturbations durant le sommeil paradoxal était réduite dans le groupe « méditerranéen » par rapport à l’autre groupe. »

Des rapports récents ont mis en relation une augmentation des perturbations pendant le sommeil paradoxal avec le risque de développer d'importantes complications systémiques telles que le diabète de type II. Cependant, sa signification clinique reste incertaine. Plus d'études seront donc nécessaires afin d'examiner l'effet du régime méditerranéen sur les troubles respiratoires pendant le sommeil, notamment en tenant compte de ses propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes. "

(Par Adrien Loreis, diététicien, d'après Papandreou C, Schiza S, Bouloukaki I, et al. Effect of mediterranean diet vs prudent diet combined with physical activity on OSAS: a randomised trial.European Respiratory Journal, 2011; DOI:10.1183/09031936.00103411)

SOURCE : Health and Food

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s