Manger en pleine conscience fait-il vraiment maigrir ?

1769 Réagir

Manger en pleine conscience fait-il vraiment maigrir ?

Alors que les niveaux de surpoids et d'obésité ont augmenté considérablement au cours des trois dernières décennies, manger en pleine conscience est présenté, de plus en plus souvent, comme une piste de solution. L'alimentation consciente nous aiderait à manger moins, à transformer notre relation à la nourriture et à mettre fin une fois pour toutes à notre lutte contre le surpoids. Cependant, d'après une nouvelle étude de la City, University of London, il n'est pas certain que l'alimentation consciente puisse favoriser la perte de poids...

Surfez plus vite et sans publicité
Accès à tous les contenus PREMIUM

Débloquez cette page avec Multipass

En effet, le Dr Katy Tapper, professeur de Psychologie à la City, University of London vient de publier dans la Clinical Psychology Review une étude (*) pour identifier les possibles liens entre une alimentation consciente (ou se nourrir en pleine conscience) et la perte du poids. Celle-ci révèle que même si des programmes de contrôle du poids basés sur la pleine conscience ont connu un certain succès, il n'est pas toujours évident que ces pratiques en soient la cause.

« Pleine conscience » : termes flous, mécanismes à investiguer

D'après l'article « Can mindfulness influence weight management related eating behaviors? If so, how? » , publié par Katy Tapper, la recherche dans ce domaine est d'autant plus compliquée que le terme « pleine conscience » est utilisé pour tout un éventail de pratiques différentes. Par ailleurs, l'effet éventuel de pratiques de pleine conscience repose sur des mécanismes encore peu compris, si bien que des recherches supplémentaires sont nécessaires.

Le terme « conscience » peut être utilisé pour des pratiques variées, et il peut être défini comme « une sensibilisation découlant de l'attention portée délibérément au moment présent, sans jugement sur le déroulement de l'expérience, moment après moment ». Cette définition inclut deux idées essentielles : l'attention à l'expérience du moment présent, et l'absence de jugement envers cette expérience.


L'obésité : un problème réel du monde d'aujourd'hui

Le surpoids et l'obésité sont associés à un accroissement de la mortalité, mais aussi à des maladies chroniques variées, telles que le diabète de type 2, la maladie coronarienne et le cancer. En outre, le coût mondial du surpoids et de l'obésité est estimé à deux billions de dollars par an, soit l'équivalent du coût des conflits armés, de la violence et du terrorisme.

Les techniques d'alimentation consciente sont actuellement utilisées par un certain nombre d'organisations de soins de santé, tout en étant présentées au grand public comme une stratégie pour le contrôle du poids et la régulation de l'alimentation. De telles approches peuvent inclure l'attention aux caractéristiques sensorielles des aliments, ainsi que la décentration, qui implique de considérer ses propres pensées et sensations comme des événements temporaires détachés de soi.

Un lien pas encore prouvé par la science


Pour étudier la base factuelle de l'alimentation consciente, une recherche documentaire a été entreprise, dans l'objectif d'identifier toutes les études ayant examiné les effets indépendants de l'alimentation consciente soit sur la perte de poids, soit sur un résultat comportemental étroitement associé au contrôle du poids, concernant notamment la quantité ou le type d'aliments consommés.

Cette étude a révélé que l'influence de l'alimentation consciente sur les habitudes alimentaires et le contrôle du poids reste peu connue. La recherche a cependant identifié que les deux domaines les plus prometteurs sont la conscience des caractéristiques sensorielles des aliments au moment présent et la décentration. Malheureusement, les chercheurs n'ont pas encore suffisamment examiné ces techniques et il n'existe aucune étude rigoureuse de leurs effets sur la perte de poids ou sur le contrôle du poids. Il reste donc encore à établir si de telles techniques peuvent réellement faciliter le contrôle du poids.

Dr Katy Tapper, enseignante-chercheur en Psychologie à la City, University of London déclare : « Nous ne pouvons pas affirmer catégoriquement que l'alimentation consciente est en mesure de faciliter le contrôle du poids. De nombreuses pratiques différentes ont été dénommées des pratiques conscientes, et les effets de chacune d'entre elles sur les comportements alimentaires relatifs au contrôle du poids sont loin d'être établis. Nous devons donc investir dans des études expérimentales mieux contrôlées, avant de développer et de faire connaître de nouvelles interventions pour le contrôle du poids basé sur l'alimentation consciente. »

(*) Katy Tapper (2017). Can mindfulness influence weight management related eating behaviors? If so, how?, Clinical Psychology Review

SOURCE : City, University of London