Manger des yaourts fait-il vraiment grossir ?

lu 15111 fois

Une étude du Pr Didier Raoult [1], reprise récemment dans les media, analyse les effets de différentes espèces de probiotiques [2] sur le poids et induit à tort l’idée que certains probiotiques provoquent l’obésité. Pourtant, rien ne permet d’affirmer qu’il existe un tel lien entre probiotiques, yaourts, laits fermentés et obésité.

Les données disponibles ne montrent aucun lien entre consommation de yaourts et laits fermentés et prise de poids.

Les enquêtes françaises (CCAF 2007) montrent que la consommation de yaourts et de laits fermentés est identique chez les personnes de poids normal, en surpoids ou obèses.

Chez les personnes minces, cette consommation est même légèrement plus élevée.


Que dit en réalité l’étude du Pr Raoult ?

La méta-analyse du Pr Raoult se fonde sur 82 études publiées, dont 70 chez l’animal et 12 chez l’homme. Il est important d’en analyser précisément les données pour éviter toute fausse interprétation.

Les conclusions des 12 études chez l’homme sont en effet très claires :

  • Onze études montrent que les personnes ayant reçu des probiotiques (différentes espèces testées, dont Lactobacillus acidophilus) n’ont pas pris de poids. Dans certains cas, le poids des personnes peut même être inférieur.
  • Une étude, datant de 1952, comporte trop de biais méthodologiques pour être interprétable. C’est l’auteur de cette étude lui-même qui le reconnaît.
Quant aux études menées chez l’animal, il est connu depuis longtemps que les probiotiques stimulent l’immunité et entraînent une meilleure résistance aux maladies, ce qui assure aux animaux une croissance normale. Il s’agit d’un gain de masse maigre : en aucun cas les animaux ne deviennent obèses : il ne faut pas confondre croissance et obésité.

Aucune de ces études ne montre donc de lien entre consommation de probiotiques et obésité. Aucune ne met en cause les 2 ferments caractéristiques du yaourt : Streptococcus thermophilus et Lactobacillus bulgaricus.

La communauté scientifique internationale le confirme

Les scientifiques les plus renommés dans ce domaine, regroupés au sein de l’Association Scientifique Internationale pour les Probiotiques et les Prébiotiques (ISAPP), ont conclu à l’absence de lien entre obésité et consommation de probiotiques après une analyse approfondie de la littérature dès 2009.

Les yaourts et laits fermentés participent à une alimentation équilibrée

La consommation de produits laitiers est encouragée par les programmes de santé publique (Programme National Nutrition Santé en France). Les yaourts et laits fermentés associent les bénéfices nutritionnels du lait à ceux des ferments, pour un apport calorique modéré.

[1] Un probiotique est un micro-organisme vivant qui, lorsqu’il est ingéré en quantité suffisante produit un bénéfice pour la santé de celui qui le consomme (OMS, 2003)

[2] Million et al. Microbial Pathogenesis, mai 2012.

SOURCE : Syndifrais

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s