Mais qu'y a-t-il donc dans le pain ?

lu 14110 fois

L'Observatoire du Pain a conduit une étude sur la composition nutritionnelle des pains les plus courants consommés en France. Devant leur variété, qui rend parfois le consommateur un peu perplexe, la conclusion est rassurante : le pain reste le pain et mérite de conserver sa place d'aliment de base.

« Mais qu’y a-t-il donc dans le pain ? » - Crédit photo : www.flickr.com Pas moins de dix types de pain ont été analysés : baguette courante, baguette tradition, pain à la farine T80, pain complet, pain au levain, pain de campagne pain au son, pain de seigle, pain bio, baguette aux céréales et aux graines. L’Observatoire du Pain publie une table qui recense les valeurs nutritionnelles de chaque pain et justifie les allégations du type « source de », « riche » ou « pauvre » en tel ou tel nutriment.

Même si le Programme national nutrition santé (PNNS) incite à manger des pains bis, à la farine T80, ou complets, il semble y avoir une assez grande homogénéité de tous les types de pain, avec des nuances intéressantes pour répondre au profil ou aux besoins du consommateur :

  • Apport calorique. Il est assez comparable pour tous les pains : de 250 à 264 kcal/100 g. Seul le pain complet apporte 232 kcal/100 g.

  • Glucides. Le pain en contient environ 55 g/100 g. Riches en amidon et pauvres en sucres simples, le pain permet de contribuer à diminuer la consommation de glucides simples et à augmenter celle de glucides complexes, comme le recommande le PNNS.

  • Protéines. Le pain en contient 9 g/100 g et peut participer à l’apport de protéines végétales.

  • Lipides. Le pain est pauvre en graisses : il en contient 0,3 à 1,2 g/100 g. Beaucoup de pains, qui en contiennent moins de 0,5 %, peuvent être dits « sans graisses ». Ceux qui en contiennent moins de 3 % sont dits « pauvres en graisses ». Seuls les pains aux céréales et aux graines contiennent 3,9 % de lipides (du fait de la présence des graines de lin, qui apportent des oméga 3).

  • Fibres. La teneur en fibres de la plupart des pains varie de 3,8 à 7,7 g/100 g. Le pain complet en contient 8,8 g/100 g. Tous les pains peuvent donc être dits « sources de fibres » (plus de 3 g/100 g), voire pour certains « riches en fibres » (au-dessus de 6 g/100 g). Le pain peut compléter de manière intéressante l’apport de fibres, puisque les fruits frais en contiennent 1 à 3 g/100 g et les légumes 1 à 4 g/100 g.

  • Vitamines. Nombre de pains sont « sources de » vitamines B3, B6, voire B9.

  • Minéraux. Le pain contient du phosphore, du zinc, du magnésium et du fer en quantité variable selon le type de pain.

Pour de plus amples informations, consulter « Les promesses nutritionnelles du pain scientifiquement démontrées » et « Pain et poids, la fin des idées reçues ! »

SOURCE : Centre de Recherche et d’Information Nutritionnelles

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s