Maigrir en consommant plus de protéines

lu 6488 fois

Beaucoup de gens disent qu’ils maigrissent facilement. Toutefois, le maintien de cette perte de poids est une autre affaire. Il n’est pas rare de voir les kilos perdus revenir lentement. Souvent, viennent s’y ajouter quelques kilos supplémentaires.

« Maigrir en consommant plus de protéines » - Crédit photo : www.web-libre.org Les raisons de ces échecs sont variées. Les deux raisons principales sont : le fait de reprendre une alimentation moins saine et le fait que la restriction calorique, conduit à ralentir le métabolisme. Les échecs chroniques à long terme, des régimes amaigrissants ont conduit certains médecins et scientifiques à chercher des solutions.

Des études ont montré qu’un régime riche en protéines a certains avantages, quant à la perte et au maintien du poids et plus particulièrement la perte de gras. Dans une étude, des individus ont suivi un régime hypocalorique durant un mois. Ensuite, ils ont été répartis en deux groupes. Un de ces groupes recevait un supplément de trente grammes de protéines par jour sur une période de six mois.

En moyenne, ce groupe a récupéré moins d’un kilo durant cette période et a vu son tour de taille diminuer, comparé à l’autre groupe qui avait repris du ventre et 3,3 kilos. À signaler que le groupe avec un supplément de protéine, n’a pas repris de graisse.

Dans une autre étude, des individus obèses ont été soumis à un régime hypocalorique pendant cinq à six semaines. Puis ils ont adopté un régime amaigrissant avec peu de gras. Certaines personnes ont complété leur alimentation avec des glucides (sous forme de maltodextrine).

D’autres ont complété leur alimentation avec des protéines (50 grammes de caséine ou de protéines de lactosérum, en prise journalière). Tous ont mangé à volonté sur une période de 12 semaines, au bout de laquelle, ils ont été évalués. À la fin de l’étude, le groupe qui avait consommé plus de protéines a perdu, en moyenne, 2,5 kilos de plus que celui qui avait consommé du maltodextrine. De plus, cette perte de poids était, presque exclusivement, une perte de graisse.

Une autre recherche a suivi pendant un an des individus qui se nourrissaient soit avec un pourcentage de protéine plus élevée (1,6 grammes de protéines par kilo de poids corporel par jour) ou plus faible (0,8 grammes de protéines par kilo de poids corporel par jour). Le régime alimentaire des quatre premiers mois a été conçu pour produire un déficit calorique de 500 calories par jour. Les huit mois suivants, l’apport calorique a été adapté pour maintenir le poids.

À la fin de l’année, alors que la perte de poids n’était pas, significativement différente entre les deux groupes, la perte de graisse, elle, l’était. Ceux qui avaient une alimentation en protéines plus élevée ont amélioré leur structure corporelle : un corps plus mince et moins de gras par rapport à ceux qui avaient suivi le régime hypo protéiné.

Ce dernier constat qui concerne l’amélioration de la structure corporelle est important. Car lorsque les individus perdent du poids, ils peuvent perdre du muscle : ce qui n’est pas une bonne chose. Ainsi la preuve est faite : lors d’un régime, une alimentation riche en protéines peut réduire la perte musculaire.

L’ensemble de ces études démontre qu’un régime hyper protéiné aide à maintenir la perte de poids et améliore la structure corporelle.

(Par le Dr. John Briffa, médecin basé à Londres, journaliste en médecine, spécialisé dans la nutrition et la médecine naturelle.)

SOURCE : La Grande Epoque

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s