Longue vie aux consommateurs d'alpha-carotène ?

lu 6269 fois

Une étude récente a mis en évidence que des taux sanguins élevés d'alpha-carotène, un anti-oxydant présent notamment dans les fruits et légumes, pourraient être associés à une réduction du risque de mortalité au cours d'une période de 14 ans. Cet essai a été publié il y a peu dans la revue « Archives of Internal Medecine ».

« Longue vie aux consommateurs d'alpha-carotène ? » - Crédit photo : www.phytalliance.com De nombreuses études disponibles suggèrent que l’augmentation de la consommation de fruits et légumes est associée à un risque amoindri de maladies chroniques. Cependant, les essais contrôlés randomisés portant uniquement sur les suppléments de bêta-carotène n'ont malheureusement jamais pu mettre en évidence des bénéfices similaires. Néanmoins, il se pourrait que d’autres caroténoïdes puisse contribuer à la réduction du risque de maladie.

L’alpha-carotène sous la loupe

Li Chaoyang, des Centers for Disease Control and Prevention, Atlanta, et ses collègues ont évalué au cours d’une de leurs études la relation entre l'alpha-carotène et le risque de décès chez 15.318 adultes âgés de 20 ans et plus et ayant participé à la troisième enquête nationale sur la nutrition et la santé aux Etats-Unis. Les participants ont subi un examen médical et ont fourni des échantillons de sang entre 1988 et 1994 et ont ensuite été suivis jusqu'en 2006.

Au cours de l'étude, 3.810 participants sont décédés. Les auteurs ont alors découvert que le risque de mourir était plus faible chez les personnes qui présentaient des niveaux plus élevés d'alpha-carotène dans le sang. Comparativement aux personnes avec des taux sanguins entre 0 et 1 µg/dl, le risque de décès au cours de l'étude était de 23% plus faible chez les sujets qui avaient des concentrations d’alpha-carotène comprises entre 2 et 3 µg/dl, 27% inférieur avec une concentration entre 4 et 5 µg/dl, 34% plus faible avec des niveaux compris entre 6 et 8 µg/dl et 39% de moins avec des niveaux de 9 µg/dl ou plus.

Une plus forte concentration d'alpha-carotène semblait être également associé à un risque plus faible de mourir d'une maladie cardiovasculaire, de cancer, ou de toute autre cause. L'association entre les concentrations d'alpha-carotène sérique et le risque de décès toutes causes confondues était significative dans la plupart des sous-groupes stratifiés selon les caractéristiques démographiques, les habitudes de vie et les facteurs de risque pour la santé.

Augmenter les fruits et légumes

Cette nouvelle étude suggère donc que l’alpha-carotène, bien que chimiquement similaire à la bêta-carotène, s’avère être plus efficace pour inhiber la croissance de cellules cancéreuses dans le cerveau, le foie et la peau. En outre, les résultats d'une étude cas-témoins portant sur l'association entre la consommation de fruits et légumes et le risque de cancer du poumon suggèrent que la consommation de légumes de couleur jaune, orange et vert foncé, riches en alpha-carotène, serait fortement associée à une diminution du risque de cancer du poumon par rapport à la consommation d’autres légumes.

Ces résultats confirment donc la nécessité d’augmenter nos rations quotidiennes de fruits et de légumes afin de prévenir au mieux le risque décès prématuré. Les auteurs de cette étude ont conclu en disant que des recherches cliniques approfondies devraient être menées afin de mettre en évidence tous les bienfaits de l'alpha-carotène.

(Par Adrien Loreis, diététicien, d'après Li C, Ford E, Zhao G, et al. "Serum {alpha}-Carotene Concentrations and Risk of Death Among US Adults The Third National Health and Nutrition Examination Survey Follow-up Study". Arch Intern Med., November 22, 2010)

SOURCE : Health and Food

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s