Longévité : toutes les calories ne sont pas égales...

3185

Une étude montre que, à apport calorique égal, un régime pauvre en protéines et en lipides induit une vie plus longue qu'un régime pauvre en sucres.

Surfez plus vite et sans publicité
Accès à tous les contenus PREMIUM
Débloquez cette page avec Multipass

Les résultats de cette enquête William Mair et coll. (en collaboration avec l’University College de Londres) remettent en question l’idée selon laquelle la restriction calorique globale est responsable d’une augmentation de l’espérance de vie.

(Le Quotidien du Médecin, 31/05)

SOURCE : Synthèse de Presse de l'INSERM