Lien entre le stress infantile et les allergies

lu 2862 fois

Une étude à long terme menée par le centre Helmhotz de recherche sur l'environnement (UFZ) à Leipzig, en Allemagne, vient d'établir un lien important entre le stress infantile et le risque accru de développer des allergies plus tard dans la vie.

« Lien entre le stress infantile et les allergies » - Crédit photo : © Andrey Armyagov - Fotolia.com Les chercheurs ont examiné des échantillons sanguins de 234 enfants de six ans. Ils se sont rendu compte que les enfants ayant vécu des conditions de stress (par exemple, un déménagement, ou la séparation de leurs parents) présentaient des concentrations plus élevées du neuropeptide « peptide intestinal vasoactif » (VIP) dans le sang. Ainsi, ce neuropeptide pourrait influencer la régulation des réponses immunitaires. Les résultats de l’étude sont publiés dans la revue scientifique Pediatric Allergy and Immunology.

On soupçonne de plus en plus les évènements stressants se produisant pendant l’enfance d’être à l’origine du développement d’asthme et de problèmes d’allergie cutanée. Pour les enfants, les situations stressantes peuvent aller d’une maladie grave chez un membre de la famille à des situations beaucoup moins dramatiques telles qu’un déménagement.

Nous savons depuis un certain temps que le stress peut avoir une influence sur le développement d’allergies. On ne connaît cependant pas encore les mécanismes à l’origine de ce phénomène. D’où l’importance de cette étude. Pour la première fois, les évènements stressants ont été étudiés pendant la petite enfance dans le cadre d’une vaste étude utilisant les marqueurs immuns et de stress.

Les recherches se basent sur des données provenant d’enfants de six ans de l’étude intitulée « Lifestyle - immune system - allergy » (LISA). L’objectif de cette étude consiste à déterminer l’influence du style de vie sur le développement du système immunitaire au cours de la petite enfance et l’émergence des allergies.

Plus de 3000 nouveau-nés des villes de Munich, Leipzig, Wesel et Bad Honnef (Allemagne) ont été recrutés pour participer à l’étude entre la fin de l’année 1997 et le début de l’année 1999. Les parents ont été questionnés régulièrement sur divers facteurs liés au style de vie et aux conséquences de la maladie. Des analyses de sang ont également été réalisées à diverses périodes. Au total, 565 enfants ont été examinés jusqu’à l’âge de six ans. Par ailleurs, les chercheurs ont réalisé des prises de sang afin de déterminer les paramètres de stress et immuns sur 234 participants.

Les études antérieures réalisées dans le cadre de LISA ont montré qu’il existe une corrélation entre la concentration élevée du neuropeptide VIP et les allergies chez les enfants de six ans. Les résultats doivent cependant être interprétés avec prudence, étant donné le nombre relativement faible d’enfants touchés. Ils offrent pourtant des indications de grande valeur concernant le phénomène exact se déroulant dans le corps sous l’impact du stress.

Pour de plus amples informations, consulter : UFZ

Source : Copyright © Communautés européennes, 2008

SOURCE : Communautés européennes

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s