Les vitamines réduisent de 50% le risque d'artériosclérose

lu 3070 fois

Les hommes, et plus particulièrement les fumeurs, ont tendance à développer de l'artériosclérose. Une nouvelle étude danoise et finlandaise vient de démontrer que les vitamines C et E prises simultanément protègent contre cette affection. L'étude a indiqué que le traitement vitaminé réduit de 50% le risque d'artériosclérose, mais uniquement chez les hommes.

Quelques 520 hommes, fumeurs et non-fumeurs, ainsi que des femmes ménopausées entre 45 et 69 ans, souffrant d'un taux de cholestérol très élevé, ont été divisés en quatre groupes et ont bénéficié de l'un des régimes suivants : vitamine E (182 mg), vitamine C (500 mg), combinaison des deux vitamines et placebo. La progression de l'artériosclérose a été évaluée par des mesures bisannuelles de l'épaisseur de l'intima (plaque d'athérosclérose) dans l'artère carotide.

Dans le groupe placebo, l'augmentation moyenne de cette couche était de 0,020 mm/an, dans le groupe vitamine E, l'augmentation était de 0,018 mm/an, dans le groupe vitamine C, elle était de 0,17 mm/an et dans le groupe ayant reçu les deux vitamines, elle n'atteignait que 0,11 mm/an (chez les femmes, les résultats correspondants étaient 0,016 - 0,015 - 0,017 et 0,016).

Sur la base de ces résultats, les chercheurs responsables de l'étude ont conclu que la combinaison de vitamine C et E, prise pendant au moins trois ans, peut réduire considérablement la progression de l'artériosclérose de la carotide chez les hommes fumeurs souffrant d'hypercholestérolémie. Les résultats pourraient s'appliquer aux hommes en général, mais le même effet n'a pas pu être observé chez les femmes.

Comme il existe une corrélation entre le développement de l'artériosclérose et le risque de maladie cardiovasculaire, on peut supposer que l'effet démontré de cette combinaison pourrait s'avérer d'une très grande importance pour la prévention des maladies cardiovasculaires en général. Chaque année, environ 14000 Danois meurent de thrombose coronaire. Les maladies cardiovasculaires constituent la première cause de mortalité en Occident.

SOURCE : Pharma News

Cela pourrait vous intéresser

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s