Les stérols végétaux abaissent le « mauvais » LDL-cholestérol proportionnellement à leurs apports

lu 6356 fois

Les phytostérols (stérols et stanols végétaux) sont bien connus pour leurs effets sur la diminution du taux de LDL-cholestérol (LDL-C) sanguin. Une méta-analyse d'essais contrôlés randomisés, chez les adultes, publiée dans la revue Journal of Nutrition, révèle que l'efficacité moyenne de l'effet d'abaissement du LDL-C obtenu peut être estimée à partir d'une relation dose-réponse des apports en phytostérols.

« Les stérols végétaux abaissent le « mauvais » LDL-cholestérol proportionnellement à leurs apports » - Crédit photo : media.rd.com Un grand nombre d’études cliniques ont démontré que consommer des phytostérols ou des aliments enrichis en phytostérols conduit à une réduction des taux sanguins de « mauvais » cholestérol LDL. L’élévation du LDL-cholestérol est un facteur de risque majeur de maladie coronarienne. Pour voir exactement comment l’effet phytostérol varie avec la dose administrée, des scientifiques de Unilever et de l’Université de Wageningen, Pays-Bas, ont analysé les résultats combinés de 84 essais contrôlés randomisés, selon un processus appelé méta-analyse.

La réduction moyenne du LDL-cholestérol dans le sang à travers l’ensemble des études est de 9% avec une dose moyenne quotidienne de phytostérol de 2,15 g, administrée au cours d’une période comprise entre 21 et 182 jours. Cela se traduit par environ 10 à 20% de nouveaux cas de maladie coronarienne en moins. Les réductions absolues ont été plus élevés chez les personnes ayant les taux de LDL-cholestérol les plus élevés. En outre, la méta-analyse a révélé une relation dose-réponse, permettant aux chercheurs d’estimer l’effet d’une dose donnée de phytostérols sur les niveaux sanguins de cholestérol LDL.

Il est à noter qu’un plus grand effet a été observé avec des aliments solides que des aliments liquides, mais uniquement pour les hautes doses de phytostérols (> 2 g / j), ce qui suggère que cette constatation n’a que peu d’intérêt pratique pour des doses de phytostérol proches de la proposition actuelle d’un apport de 2 g par jour. Il y avait également une tendance à un peu moins d’efficacité avec une prise unique plutôt que plusieurs prises journalières de phytostérols, mais l’abaissement du LDL-cholestérol est tout de même significatif pour ces deux formes d’apports journaliers, tandis qu’un petit avantage a été observé au-delà de 2,5 g par jour de phytostérols.

Le type de phytostérols, c’est-à-dire de stérols ou stanols, et le type de la nourriture (comportant des matières grasses ou non, des produits laitiers ou non) n’a pas eu d’influence sur la relation entre la dose et la réponse.

Les aliments enrichis en phytostérols et les suppléments sont les seuls moyens vraiment pratiques pour atteindre les apports suffisamment élevé nécessaires pour réduire le LDL cholestérol sanguin. Les produits actuellement sur le marché (Margarine à tartiner, préparation laitière, boissons au lait fermenté, etc.) contiennent en général une dose quotidienne de phytostérols de 2 g environ pour une consommation de 1 à 3 portions par jour.

Sources et références :

Source : Alexandre Glouchkoff, Diététicien - Nutritionniste

SOURCE : Toute la diététique !

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s