Les promesses nutritionnelles du pain scientifiquement démontrées

lu 9395 fois

Le pain est reconnu comme un aliment indispensable de l'équilibre alimentaire, mais sa composition nutritionnelle restait imprécise voire méconnue pour de nombreuses variétés. L'Observatoire du pain a initié une étude scientifique permettant d'établir les profils nutritionnels précis des 10 variétés de pains les plus consommés. L'objectif : créer la 1ère table de composition nutritionnelle des pains français permettant notamment de quantifier les recommandations de pain sur la base de données scientifiques récentes et fiables.

Une nouvelle référence en nutrition

« Les promesses nutritionnelles du pain scientifiquement démontrées » - Crédit photo : www.italiq-expos.com L’Observatoire du pain publie la 1ère table nutritionnelle des pains français. Ces nouvelles données scientifiques, extraites d’une étude menée entre novembre 2006 et mars 2008 visant à identifier le profil nutritionnel (macronutriments et micronutriments) des pains français les plus consommés (Baguette courante, baguette de Tradition française, pain farine T80 et pains complet, au levain, de campagne, au son, de seigle, bio et baguette aux céréales et graines), viennent réactualiser et compléter les tables jusqu’alors utilisées.

Destinée notamment aux professionnels de santé, cette table de composition permettra de préciser et quantifier les recommandations de consommation de pain par profil de consommateur.

Tous les pains ont un grand intérêt nutritionnel

Les résultats de cette étude confirment que tous les pains ont un réel intérêt nutriionnel et occupent une place essentielle dans une alimentation équilibrée. Les données obtenues encouragent une consommation variée de pains et plus importante qu’elle ne l’est actuellement pour tous les profils de consommateurs (les femmes et les adolescents en particulier). Consommé à chaque repas, le pain est une solution simple pour équilibrer son alimentation : sous toutes ses formes, il permet d’augmenter la consommation de fibres et de glucides, au profit des glucides complexes, comme le recommandent les autorités de santé.

Un des meilleurs profils glucidiques parmi les aliments céréaliers

Extrèmement riche en glucides complexes (l’amidon représente 41,2 à 52.57 g pour 100 g de apin, selon les variétés), les différentes variétés de pain sont un contributeur d’énergie de qualité (4 kcalpar g), indispensable aux muscles et au cerveau.

Très peu de lipides dans le pain

Le pain contribue à rééquilibrer l’alimentation par un rapport énergétique intéressant associé à une faible teneur en lipides : les baguettes courante, de tradition française et à base de farine T80 qui en comportent moins de 0.5 % en sont même « dépourvus » (Selon la règlementation sur les allégations nutritionnelles). Seul le pain aux céréales se distingue par un apport supérieur (3.9 %) de qualité en raison de la présence de graines.

Une teneur remarquable en protéines végétales

Parmi les aliments les plu riches en protéines végétales (9 g pour 100 g), les différentes variétés de pain représentent une solution intéressante pour rééquilibrer le rapport protéines végétales et animales, recommandé par les autorités de santé. Ces dernières sont habituellement associées à un apport en lipides, facteur aggravant des maladies cardiovasculaires.

Toutes les variétés de pain sont une source de fibres intéressante

Plébiscitée par les nutritionnistes, la consommation de fibres intervient sur le fonctionnement digestif et sur la régulation glycémique qui agissent dans la prévention de certaines pathologies. Si les pains « complet » (8.8 g pour 100 g) et « au son » (7.4 g pour 100 g) étaient déjà connus pour leur apport en fibres, on oubliait la teneur notable de ce macronutriment dans le pain consommé par plus de 90 % des français : la baguette courante qui en contient tout de m^me 3.8 g pour 100 g.

par une proportion de fibres solubles, supérieure à celle identifiée auparavant (de 13 à 33 % pour les pains de consommation habituelle), toutes les variétés de pain présentent un intérêt pour combler les carences en fibres, comparable notamment aux apports en fruits et légumes.

Un apport en vitamines et minéraux

Le pain, sous toutes ses formes, contribue à certains apports en vitamines (B3, B6 et B9) et minéraux (zinc, phosphore et fer).

Une démarche scientifique

  1. Objectif de l’étude : avoir une table nutritionnelle statistiquement représentative des farines et des pains français.

  2. Produits analysés : 10 types de pains dont les recettes ont été validées par les professionnels de la filière :

  3. Analyses réalisées : vérification des teneurs en cendres (présence de matière minérale) de tous les produits, réalisation des mélanges pour obtenir les échantillons moyens de farines, échantillonnage des farines et fabrication des pains (Laboratoires de l’Ensmic). Analyses nutritionnelles : macronutriments, fibres, vitamines et minéraux pertinents (Eurofins Scientifics).

  4. Dates de terrain : novembre 2006 à mars 2008.

L’Observatoire du pain

Depuis sa création en 2006, l’Observatoire du pain contribue à améliorer les connaissances sur le pain et la nutrition, à travers :
  • le recensement et l’analyse des informations scientifiques disponibles en la matière.
  • la participation à des travaux et études scientifiques.
  • l’information et la sensibilation sur les qualités nutritionnelles du pain et l’équilibre alimentaire.

Il bénéficie dans cette démarche de l’appui d’un comité scientifique pluridisciplinaire et indépendant créé en 1999 qui orientent les travaux scientifiques et médicaux et d’un réseau de médecins conseil.

Pour de plus amples informations, consulter l’intégralité de la première table de composition nutritionnelle des 10 pains français les plus consommés..

SOURCE : Observatoire du pain

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s