Les promesses non tenues des régimes à la mode

lu 2983 fois

Il ne se passe pas une semaine sans que ne fleurissent dans les pages des magazines féminins les derniers régimes miracles. En Fait, nous savons tous pertinemment que la réponse à notre problème de surpoids ne réside pas dans « les quartiers de pamplemousse» ou « le lait de yack fermenté » : nous espérons toujours cependant y trouver une lueur d’espoir, et nous nous lançons dans l’aventure. Alors pourquoi nous y attardons-nous ?

La réponse est simple : essayer de perdre du poids et continuer à garder la ligne une fois notre poids cible tant bien que mal atteint, est un des points les plus difficiles des programmes de santé. Il est facile pour le médecin de famille de dire « Perdez 30 kilos, puis revenez me voir », et vous offrir pour tout soutien une feuille de régime. Mais, pour y arriver, c’est une tout autre histoire… Si c’était facile, il est clair que depuis longtemps déjà nous n’aurions plus lieu de considérer la surcharge pondérale et les maladies qui en découlent comme la première épidémie de ce style au monde. Or non seulement le problème endémique de l’obésité n’est pas résolu, mais en plus la proportion de personnes présentant un excès de poids ne cesse de croître. Chose encore plus inquiétante, l’âge auquel survient ce problème continue de baisser. Il y a désormais un risque que ce siècle se présente comme le premier siècle au cours duquel l’espérance de vie des enfants apparaisse comme inférieure à celle de leurs parents.

Ne vous moquez pas des personnes trop fortes. Ne les dénigrez pas en associant cet excès de poids à de la paresse ou à de la gloutonnerie, soyez compatissant et essayez de les aider. Avant tout, admettez qu’il est extrêmement difficile de perdre du poids et que les personnes éprouvant le besoin d’essayer d’y arriver se raccrochent à ces pilules magiques ou ces poudres de perlimpinpin qui promettent de faciliter la tâche. Les docteurs-miracles et les charlatans qui essayent de vendre leurs articles anti-poids devraient être mis devant leurs responsabilités. En amassant ainsi de l’argent auprès des personnes à la recherche d’une aide sincère, ils ne se contentent pas d’agir mal, ils commettent aussi une fraude, identique à une falsification de signature au bas d’un chèque. Des actions de mise en place de réglementations et de codes de communication sont déployées à travers l’Europe pour empêcher les consommateurs vulnérables de tomber dans le piège des régimes frauduleux. Néanmoins, ces actions sont contrecarrées par l’offre toujours plus importante de vente par correspondance, difficile à endiguer puisque provenant généralement de pays hors Communauté Européenne, avec livraison par courrier, via internet ou directement de la main à la main. Les consommateurs crédules, désireux de trouver à tout prix la solution miracle, constituent la cible idéale pour ce type d’escroquerie. Malheureusement, ce faisant, ils s’engagent à perdre davantage d’argent que de poids…

Pourquoi est-ce si difficile de perdre du poids ? Le principe est simple : si nous mangeons des aliments qui nous procurent la même quantité d’énergie que celle que nous dépensons, notre poids reste stable, si nous consommons moins d’énergie que nous n’en dépensons, nous perdons du poids et si nous consommons plus d’énergie que nous n’en dépensons, notre poids augmente inexorablement. Nous savons tous cela, mais peu d’entre nous parviennent à maintenir le bon équilibre, pourquoi ?

Nous luttons en réalité contre une hérédité vieille de 100 millions d’années. Pendant 99,9 % de cette période, le règne animal dans sa globalité a souffert du manque de nourriture ou a subi la famine. Il fallait travailler dur pour manger à sa faim et ceux qui accumulaient des réserves d’énergie sous forme de graisse avaient de plus grandes chances de survie, devenant ainsi des individus dominants. Si nous avons développé de nombreux mécanismes naturels nous poussant à manger, à ce jour, nous n’en connaissons aucun qui prévienne nos excès.

Existe-t-il une solution ? Oui, et c’est ce que nous étudierons dans un prochain article. Nous tenions simplement à souligner dans cet article le fait qu’il n’existe pas de méthode facile, ni de régime ou de médication-miracle permettant de venir à bout des problèmes de poids. Volonté et efforts, dans tous les sens du terme, seront les maîtres mots.

SOURCE : EUFIC

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s